Circuler à vélo

A  vélo,  dans  une  grande  ville,  on  se  déplace  plus  rapidement  qu’en  voiture  ou  en bus.   Les  voitures  sont  très  nombreuses,   elles  provoquent  des  bouchons  et  elles  polluent.

Comme le  dit   la  chanson  de   Joe  Dassin  :

« A Paris à vélo, on dépasse  les  autos

A Paris  en  vélo,  on  dépasse les  taxis. »

 


Histoire du  vélo :

(http://cycloclub-varangeville.fr/histoire-des-velos

Le  vélocipède  a  été  inventé  par  un  Allemand  il  y  a  200  ans.   Cette  machine  avait  2  roues  mais  pas  de  pédales.  Elle  permettait  de  marcher  très  vite.

50  ans  plus  tard,  un  serrurier  parisien,  Pierre  Michaux,   eut  l’idée  de  placer  2  pédales  sur  la  roue  avant.

                            

Puis,  pour  aller  plus  vite,  on  a  fabriqué  des  bicycles  avec  une  roue  avant  immense.  Mais  c’était  dangereux.

A  la  fin  du  19°  siècle,  on  a  inventé  la  bicyclette,  avec  un  cadre,  des  pédales,  une  chaine.

 

Puis  les  vélos  ont  été  améliorés   :    des  vitesses,    une  selle  plus  confortable,   des  freins  plus  efficaces.

On  a  fabriqué  des  vélos  pour  la  route,   pour  les  chemins  (VTT),  pour  le  sport,  pour  la  ville.

Depuis  quelques  années,   on  peut  aussi  acheter  des  vélos  électriques,  avec  une  batterie  rechargeable.    Un  petit  moteur  aide  à  pédaler.

 

 


Certaines  grandes  villes  sont  très  bien  organisées  pour  circuler  à  vélo,  avec  de  nombreuses  pistes  cyclables   :

  • Amsterdam  aux  Pays-Bas
  • Copenhague  au  Danemark
  • Munich  en  Allemagne
  • Montréal  au  Canada
  • Barcelone  en  Espagne
  • etc…

 

En  France  on  a  inventé  le  Vélib’ :  dans  les  grandes  villes,   on  peut  facilement  louer  des  vélos   en  libre-service.

 

 

Pour  réduire  la  pollution  de  l’air,  le vélo est  une  bonne  solution  :

cela  permet  de  faire  de  l’activité  physique  et  c’est  économique.

Il  faut  encourager  les  déplacements  à  vélo,  avec  davantage  de  pistes  cyclables.

          

 

Conseils  pour  bien  circuler  à  vélo  en  ville :   >>>> 

 

 

  •   Panneau  indiquant  une  piste  cyclable  :

 

 

 

Publicités

Trier les déchets

Les  déchets,  c’est  tous  les  matériaux  et  les  liquides  que  nous  jetons  car :

  • nous  n’en  avons  pas  besoin
  • c’est  sale
  • c’est  vieux  et  usé
  • ça  nous  encombre

Et  on  met  tout  cela  dans  la  poubelle.

Le  problème  c’est  que  c’est  très  polluant.  La  nature,  les  rivières,  les  océans,  sont  envahis  de  plastiques,  bouteilles,  métaux,  ou  produits  chimiques.

Certains  plastiques  que  l’on  a  jetés resteront  présents  dans  la  nature  pendant  1000 ans !

               

Pourtant,  beaucoup  de  déchets  peuvent  être  réutilisés,  ou  recyclés.   Nous  devons  donc  faire  attention  en  jetant  et  trier  nos  déchets.

De  plus,  fabriquer  de  nouveaux  objets  est  aussi  polluant,  car  il  faut  beaucoup  de  « matière  première »  :   le  plastique  est  fabriqué  dans  des  usines  chimiques,  les  métaux  sont  extraits  de  mines  qui  détruisent  des  zones  naturelles,  le  bois  est  pris  dans  les  forêts.

Que  faire  ?

  • Garder  ses  objets,  vêtements,  vaisselle,  meubles,  téléphones,  ordinateurs,  voiture, etc….  même  s’ils  ne  sont  plus  neufs
  • Acheter  des  affaires  d’occasion
  • Échanger,  prêter,  partager  les  objets

Et  trier  ce  que  l’on  jette :

Les  déchets  verts  :  les  épluchures,  les  feuilles  mortes,  tout  le  végétal   peut  devenir  du  compost,  très  utile  dans  les  jardins  et  pour  les  cultures.

 

Le  verre,  le  papier,  les  vêtements,  certains  plastiques,   les  objets  électriques,  sont  récupérés  et  réutilisés  pour  faire  de  nouveaux  objets.

Dans  certaines  villes,  on  a  deux   ou  trois  poubelles  chez  soi.   Il  faut  bien  respecter  les  règles  de  tri.

 

 

On  peut  trouver  dans  la  rue  des  Recup’Verre,

des  Recup’Papier.

 

On  rapporte  les  vieux  médicaments  à  la  pharmacie.

On  donne  les  vêtements  que  l’on  ne  met  plus  à  une  association  (Emmaüs, Secours Populaire,…),  ou  on  les  porte  dans  un  dépôt  Relai.

Certaines  communes  ont  des  déchetteries  pour  les gros  déchets  (appareils,  meubles,  déchets  de  travaux).

 

 

voir  ce  site  >>>>>>

 

 

 

 

 

 

 

Réchauffement climatique et COP 23

Le réchauffement climatique :

C’est  l’augmentation de la température dans  les  océans et dans l’atmosphère.  Cela se produit dans le monde entier  et depuis  plusieurs  années.
C’est  à cause des gaz à effet de serre.   Ce sont les gaz polluants,   venant  des   moteurs à essence,  aux fumées des usines, etc…   qui provoquent le réchauffement du climat.   Il y a  surtout un gaz qui s’appelle dioxyde de carbone  ou  CO2.

Depuis toujours, le climat change très lentement : les températures se réchauffent,   puis se refroidissent,  et se réchauffent  de   nouveau.
Mais maintenant, les activités humaines polluantes rendent le réchauffement plus important et plus rapide.
On utilise de plus en plus de d’énergie polluante pour se déplacer, pour le chauffage et la clim, pour internet, etc…

Des  scientifiques  surveillent  les  températures  et le climat mondial.

L’année  2016  a été plus chaude que les années d’avant. Et  les  rejets  de  CO2  ont  été  encore  plus importants.   En 2017 aussi, il fait plus chaud.

On voit que les glaciers fondent dans les montagnes,  les banquises aussi, près du pôle Nord et du pôle Sud.  Le  niveau  des  mers  monte.

 

 

voir  article    >>>>       Coup  de  chaleur  en janvier 2016

 

La COP 23, c’est  la 23°  Conférence de l’ONU sur le climat.

 

La première  conférence  pour le climat  avait  eu lieu à  Stockolm,  capitale de la Suède,  en  1974.

Une  deuxième  conférence  s’est  tenue  au  Brésil, à Rio,  en 1992,  avec la participation de 184 Etats,  pour discuter  de l’avenir de la planète.

La 3°  (COP 3) a eu lieu au Japon, à Kyoto, en 1997, avec un accord international  pour réduire les gaz à effet de serre.
Mais depuis, il y a quand même de plus en plus de pollutions avec ces gaz.

Régulièrement, les participants de cette conférence se réunissent pour décider  de ce  qu’il  faut  faire  pour  le  climat  qui  change :
il fait de plus en plus chaud,  cela  provoque de  grandes sécheresses  ou  des  tempêtes et  des  inondations.

Les pays qui rejettent le plus de CO2 sont les Etats-Unis, l’Union Européenne, la Chine.

Il  faut moins  polluer dans  le monde entier  pour  limiter ce  changement.

 

La COP 21  avait  eu lieu à Paris  du  30 novembre  eu 12 décembre 2015,
Un accord international sur le climat a été  validé par tous les pays participants, fixant comme objectif une limitation de la hausse  des  températures  à 2 °C,  d’ici 2100.

la COP 22 s’est tenue  l’année dernière, en novembre  2016, à  Marrakech (Maroc). Les Etats étudient comment  respecter l’accord de Paris.

La Cop 23  a  lieu  à Bonn (Allemagne)  du  6 au   novembre 2017.

Pour lutter  contre le réchauffement, il faut utiliser moins d’énergies polluantes, utiliser plus d’énergies renouvelables  (panneaux  solaires,  éoliennes).   L’énergie  nucléaire  est  très dangereuse,  avec  la  radioactivité.

Ne pas gaspiller,  isoler les bâtiments  pour utiliser  moins de chauffage  ou  de clim, changer les machines des usines,…

Chacun peut aussi utiliser moins sa voiture, ne pas trop chauffer ou utiliser moins de clim,  partir moins loin en vacances,  acheter  des produits  fabriqués dans sa région, manger des produits locaux et bios…

Pour  l’avenir  de la planète  et  de  l’humanité,  il faudra  trouver  des  solutions.

De  nombreuses  associations  et  partis  écologistes  font  des  propositions.

 

 

 

 

Emmanuel Macron en Guyane

La  Guyane  est  un  département  français  en  Amérique  du Sud.

Il y a eu  des problèmes  sociaux  et  des  manifestations   en  avril  2017.

voir  article  :    >>> guyane4   Grève  en  Guyane

Le président Emmanuel Macron  est  allé  en  Guyane  du  26  au  28 octobre.

La  population  demande  plus  de  moyens  pour les hôpitaux,  les écoles,  la police.

 

Mr Macron  a dit :

« Je ne suis pas le père Noël, parce que les Guyanais ne sont pas des enfants. »

Il  a  visité  plusieurs  quartiers  et  un commissariat.

Il y a  eu  encore  des  manifestations.

 

Il  a   parlé  aussi  d’un  projet  de  mine  d’or    dans   la  forêt  en  Guyane.

Ce  serait  la  plus  grande  mine  d’or  française,  la  Montagne d’Or.

Dans  une  mine  d’or,  on  creuse  d’immenses  trous  dans  la  terre,  on  casse  des  rochers  pour  trouver  de  l’or.

Les  industriels  et  les  responsables  de  la  mine   disent  que  cela  fera  des  centaines  d’emplois.

Mais  les  habitants  de la forêt  sont  inquiets,  on  va  encore  couper  beaucoup  d’arbres,  des  animaux  vont encore mourir,  il  y  aura  des  pollutions.

Les  écologistes  annoncent  une   catastrophe  environnementale  :  il  faut  beaucoup  de  produits  toxiques  pour  extraire  de  l’or.

 

http://www.francetvinfo.fr/economie/crise-en-guyane/mine-d-or-en-guyane-un-conflit-entre-developpement-economique-et-environnement_2440559.html

De  nombreuses  associations  luttent  contre  ce  projet.

« Faire des trous partout,  dans le sol  qui nous nourrit,  c’est une mauvaise chose »

Si  ce  projet   est  validé par le gouvernement,   les miniers creuseront   dans  la  forêt  une fosse  grande  comme 32  stades.   C’est  immense,   alors   que  l’on  a  besoin  de  cette  grande  forêt  pour  la  biodiversité,  et  pour  l’oxygène  sur  la  planète.

Il  y  aura  un  débat  public  en  Guyane  en  2018  avant  de décider  si  cette  mine  sera  creusée.

 

 

 

 

Des animaux disparaissent

Des  scientifiques   américains  ont  fait  une  grande  étude  sur  le  nombre  des  animaux.

Ils  disent  que  de  nombreux  animaux  disparaissent  sur  terre  et  dans  les  océans.

C’est  de  la  faute  des  êtres  humains.

Notre  planète  a  déjà  connu  6  extinctions  :  disparitions  d’animaux  totale  ou  presque.

La  dernière  fois,  c’étaient  les  dinosaures  qui  ont  disparu  il y a  65  millions  d’années.

Quand  des  animaux  disparaissent,  la  nature  est  bouleversée,  puis  elle  se  réorganise.  De  nouveaux  animaux  apparaissent.

Ainsi,  quand  les  dinosaures  ont  disparu,  cela  a  permis  l’apparition  des  mammifères.

 

L’étude  américaine  montre  que  le  nombre  des  animaux   diminue  fortement.

De  nombreuses  espèces  sont  en  voie  de disparition.

On  savait  déjà  qu’il y avait  moins  d’éléphants,  de  zèbres,  de  guépards,  de  rhinocéros,  d’ours….

Mais  actuellement,  ce  sont  des  milliers  d’oiseaux,  d’insectes,  de  poissons,  qui  disparaissent.  Les  lions,  les  girafes,  sont en danger.  Mais  aussi  les  requins  et  les  coraux  dans  les  mers.

 

Si  tous  ces  animaux  disparaissent,  les  êtres  humains  seront aussi  menacés.  Car  nous  vivons,  nous  mangeons,  grâce à  ces  animaux.

Les  hommes sont  responsables  :   destruction des  forêts,    chasse,   pêche,    agriculture,  pollutions   et réchauffement  climatique.

 

 

 

voir  cet  article  :  La   surpêche    

 

Tout  le  monde  doit  faire  des  efforts  pour  sauver   les  animaux  :   moins  polluer,  manger  moins  de  viande  et  de  poisson,   ne  pas  acheter   certains  produits,  etc…

Les  gouvernements  des  pays  doivent  faire  une  politique  plus  écologique.  Dans  20  ou  30  ans,  il  sera  trop  tard.

 

articles :

http://www.20minutes.fr/planete/environnement/2102963-20170711-extinction-masse-animaux-nature-va-remettre-homme

http://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/L-extinction-masse-animaux-accelere-2017-07-11-1300862122

https://www.franceinter.fr/sciences/alerte-les-animaux-disparaissent

 

vidéos  : >>>>

 

 

Les pesticides

En  mars,  le  printemps  commence.  La  nature  se  réveille,  les  plantes  poussent.

Les  agriculteurs  ont  beaucoup  de  travail  pour  faire  pousser  les  céréales,  les  légumes,  les  arbres  fruitiers.

Depuis  plus  de  60  ans,   on  utilise  des  produits  chimiques  pour  l’agriculture :

  • des  engrais  chimiques  pour  faire  pousser  plus vite,
  • des  produits  pour  tuer  les  insectes  ou  les  parasites  des  plantes,
  • des  produits  pour  tuer  les  « mauvaises  herbes »…

Ce  sont  des  pesticides.  La  France  est  le pays  qui  en  utilisent  le  plus.

Hélas,  on  s’est  rendu  compte  que  ces  produits  sont  dangereux  :

des  agriculteurs  sont  tombés  malades,

la  nature  souffre, cela  tue  des  insectes,  des  plantes,  des  champignons,

 

Certains  produits  peuvent  provoquer  des  maladies  chez  les gens  qui mangent  les  aliments  traités :

  • des  cancers
  • des allergies
  • des  troubles  cognitifs
  • etc…

On   trouve   des  traces  de  pesticides  dans  nos  fruits  et  légumes,  dans  le  lait,  dans  l’eau,  la  viande, …

Petit  à  petit,  tout  est  pollué.

Les écologistes  sont  inquiets  pour  l’avenir  de la  planète et des  humains,  on  demande  de  réduire  et  d’arrêter  les  pesticides.

Mais  les  entreprises  qui  les  fabriquent  et  qui  les  vendent  essaient  toujours  de  prouver  qu’ils ne sont  pas  dangereux.

Il  vaut  mieux  manger  des  produits  biologiques,  sans  pesticides.

 

 

 

 

On  peut  relire  ces  articles  :

 Les perturbateurs  endocriniens

>> glyphosatele  glyphosate,  c’est  quoi ?

>>  eaup3L’eau  potable

 

 

 

Il y a 6 ans : Fukushima

Le  11  mars  2011,   au  Japon,   un  terrible  séisme,  ou  tremblement  de  terre,  a  lieu.

Une  heure  plus  tard,  une  vague  de  30  m   de   haut,  venant  de  l’Océan,  s’est  abattue  sur  la  côte  Est  du  Japon   sur  600  km.

Ce  tsunami   a  ravagé  les  villes  et  les  villages  de  la  côte,  provoquant  des  milliers  de  mort.

 

 

Cette  catastrophe  a  aussi  causé  un  accident  nucléaire   très  grave   dans  la  centrale  de  Fukushima.

Une  vidéo  facile  à  comprendre   sur  le  site  « 1 jour, 1 actu »   >>>>  

 

Une  centrale  nucléaire   sert  à  fabriquer  de  l’électricité   avec   de  la  radioactivité.

 

 

A  Fukushima,  le  séisme  et  le  tsunami  a  provoqué   une  panne  des  réacteurs   et  des  circuits  de  refroidissement.

Il  y  a  eu  une  explosion  avec  beaucoup  de  radioactivité  qui  est  partie  dans  l’air  et  dans  la  mer.

La  radioactivité  est  très  dangereuse.  Elle  détruit   des  atomes  et  des  cellules, elle  atteint  tout  ce  qui  vit,   les  gens,  les  animaux,  les  plantes.   Elle  se  dépose  partout   et  provoque  des  maladies  graves.   La  radioactivité   dure  pendant  très  longtemps.

Dans  les  villes  et   les  villages  autour  de  cette  centrale,   les  habitants  ont  du  être  évacués.  Ils  sont  partis  très  vite,  laissant  leurs  maisons,  leur  travail,  les  écoles,  les  champs.

Aujourd’hui encore,   à cause de   la pollution nucléaire,   les habitants   ne peuvent    pas  revenir   dans certains villages  proches  de la centrale.

Tous  ceux  qui  ont  reçu  de  la  radioactivité  risquent  de  tomber  malades,   comme   cela  est  arrivé  à  Tchernobyl   en   1986   :   un  centrale  nucléaire  avait  explosé  en  Ukraine.

Les  dégâts  ne  sont  toujours  pas  réparés.   La  radioactivité  continue  de  s’écouler  dans  l’océan.  Les  Japonais  essaient  de  trouver  des  solutions,  on  arrose  la  centrale  pour  la  refroidir.

Depuis,   la  plupart  des  centrales  nucléaires  japonaises  ont  fermé.

L’ Allemagne  a  décidé  d’arrêter   de  fabriquer  de  l’électricité  nucléaire.

En  France,  il  y   a  19   centrales  nucléaires.   Certaines  sont  vieilles.    Il  faudrait  les  arrêter.

 

Les  écologistes  demandent  depuis  longtemps  l’arrêt  du  nucléaire,  c’est  trop  dangereux,  trop  polluant,  trop  cher…