Croc Blanc, chapitre VI – les ennemis, 5/

<<<< chapitre  VI, 4/  <<<<<

 

————————

« Donne-moi  beaucoup  de whisky,  dit l’Indien  Castor-Gris  à   Beauty,   et ce chien  est à toi  si tu arrives  à l’attraper !  »

On amena  les bouteilles  à Castor-Gris  et  deux jours  plus tard,  Beauty  revint au camp :

« Attrape ce chien !  dit-il à l’Indien »

Le lendemain soir,  quand   Croc Blanc   vint se coucher  dans la  tente  de Castor-Gris,   l’Indien se leva et lui attacha une corde autour du cou.   Puis il se rassit , en tenant  d’une main le loup , et de l’autre   main   une bouteille d’alcool.

Une heure après,  Croc Blanc  entendit Beauty arriver.  Il essaya  de s’échapper  mais son maître  tint la corde plus fort.   Le mauvais homme  entra  sous la tente,  le loup gronda  et montra les crocs.   La main de Beauty   s’approchait  lentement de lui.  Croc Blanc s’aplatit sur le sol.   La colère  et la peur   le faisait gronder.    Il  essaya   de mordre  la  main,  mais  elle  fut plus rapide   et   les crocs   claquèrent dans le vide.

Beauty était furieux  et avait  eu   peur.   Castor Gris frappa le jeune loup qui se coucha par terre.

Beauty Smith  repartit  et  revint  avec  un gros bâton.  Il saisit la corde  et  commença à tirer.  Croc Blanc  refusait d’avancer.  Il essaya  de mordre  son ennemi  au bras  mais il reçut  un terrible  coup de bâton  sur le dos.  Beauty  tira à nouveau  sur la laisse  et Croc Blanc  le suivit  jusqu’au Fort,  en tremblant  et grondant,  la tête basse.

Pendant la nuit,  Croc Blanc  qui était attaché  dehors,  coupa la corde  avec ses dents  et s’enfuit.  Il retourna  au camp Indien.

Mais  Castor Gris  l’attacha  et le ramena  le lendemain  à Beauty.  Celui-ci prit  un bâton  et un fouet  et battit Croc Blanc pour le punir. Il  le frappa  fort et longtemps,  avec joie.  C’était sa façon  de se venger  de la nature  qui l’avait rendu  si laid  et si mauvais.  Le loup  hurlait  de douleur.  Il comprenait  pourquoi il était puni.  Il savait  maintenant  que son maître  voulait  qu’il parte  avec ce monstre.

Il n’aimait  pas  Castor Gris  mais  il était fidèle  comme un vrai chien.  C’était lui son maître  et il aurait voulu  rester  avec lui.

La punition  terminée,  Beauty  le ramena  au Fort  et l’attacha  très solidement.

 

 

La nuit suivante,  Croc Blanc  passa  plusieurs heures  à ronger  la corde  et s’enfuit à  nouveau.

Il aurait  du partir  loin  mais l’instinct  de fidélité était plus fort  que la sagesse.

Il retourna  vers Castor Gris.  Le lendemain,  il reçut  une punition  encore plus terrible.  Les deux hommes  étaient  furieux.   Beauty Smith  ne s’arrêta  de frapper  que lorsqu’il eut   mal au bras. Croc Blanc  était  presque mort.  Castor Gris  regardait  sans le protéger.

Beauty ramena le loup au fort  en le traînant  car il ne pouvait  plus marcher.

Il l’attacha  cette fois  à une chaîne  avec un cadenas.  Croc Blanc ne pourrait  plus s’enfuir. Quand Castor-Gris,  malade à cause de l’alcool,  repartit vers le Mackenzie,  le  loup  resta à Fort Yukon, avec  pour maître  un  homme  mauvais  et à moitié fou.

                   

 

FIN  du  chapitre  VI

 

>>>  chapitre VII, 1/ >>>>

 

 

 

Publicités

Dyslexie

La dyslexie  est  un   trouble    de  l’apprentissage  de  la  lecture.

Il  atteint   5  à   10  %  des  enfants.    Dans  chaque  classe,  il  y  a  1  ou  2 enfants  dyslexiques.   Et  de  nombreux  adultes  ont  des  difficultés  pour  lire.

Les  dyslexiques  n’arrivent  pas  à  lire  vite  et  à  comprendre  les  phrases,  les  textes.

De  plus,  ils  ont  souvent  des  difficultés  pour  écrire,  ils  ne  parviennent  pas  à  mémoriser  les  règles  d’orthographe.

Ces  personnes  « dys »   sont  intelligentes,  elles  font  beaucoup  d’efforts,   mais  quelque  chose  dans  leur  cerveau  les  empêche  d’apprendre  normalement.

 

Cela  pose  de  gros  problèmes  à  l’école.   Ces  enfants  vont  voir  des  orthophonistes  qui  les  aident  à comprendre  et  à  progresser.

En  grandissant,   certains   progressent  bien,   mais  d’autres  ne  le   peuvent  pas  assez,   et  cela  devient  un  handicap.

Avec  leurs  parents,  leurs  enseignants,  il  faut  trouver  des  façons  d’apprendre  malgré  la  dyslexie.  On  peut  avoir  plus  de  temps  pour  lire,  utiliser  un  ordinateur,  on  peut  nous  faire  la  lecture  ou  être  aidé  pour  écrire.

                          

 

Certains  adultes  dyslexiques   qui  n’ont  pas  été  aidés  souffrent  beaucoup  de  ne  pas  pouvoir  bien  lire  et  écrire.

 

voir  article  :  >>>>    L’ illettrisme

 

Certaines   personnes   dyslexiques   n’ aiment     pas   lire,   d’autres  aiment   les livres   même si   c’est  fatigant,  il faut relire  plusieurs fois  pour bien comprendre.

Certaines  personnes  dyslexiques  aiment  aussi  écrire,  même  s’ils  font  beaucoup  de  fautes.  Ce  n’est  pas  si  grave,  on  peut  les  corriger.

 

Par exemple  je vous  propose ce nouveau service :  Accesscribe     >>>

—-

Je vous présente  aussi   un  livre  avec  des  héros  et  héroïnes  dyslexiques  :

que  j’ai   créé    avec  un  ami  éditeur             >>>>>> Editions Arkuiris

et    des  associations  de  parents  et  personnes  dyslexiques,

APEDYS Midi Pyrénées          Apedys Aquitaine

 

Nous  avons   choisi    12   histoires   pour  faire  ce  livre :

« Dyslexies   aujourd’hui  et  demain »

Les  héros  de  ces  histoires  sont  dyslexiques  !

 

Ce  sont  des  nouvelles  (histoires  courtes)   avec  des  récits  de  vie, des  aventures, ou  des   histoires  de   science-fiction.

 

(voir article   >>>>>     La  science-fiction)

Certains  auteurs  sont  dyslexiques.

Le  livre  est  écrit  un  peu  plus  gros,  avec  plus  d’espaces,  pour  être    plus  facile  à  lire.

On  peut  le  commander,   en  ligne  ou   chez  un  libraire,     en  papier    ou  en  numérique  (e-book).

voir ici :  >>>>>   

 

Je suis très heureuse de vous présenter ce livre.

 

 

 

 

 

Journées des Dys 2017

Cette année,  en  2017,  c’est  la  11 °  journée  des Dys.

cliquer pour infos

 

 

Pendant toute  la semaine  du  7 au 15  octobre,  des  événements  sont  organisés dans  toute  la  France.

 

Cette  journée  a  été  créée  par  la  Fédération Française des DYS,

pour  faire  connaître à  tous  les Troubles Dys.

En France,  environ  4  millions  (4 000 000)  de  personnes  ont  un  ou  plusieurs  « dys ».   Ce sont  des  troubles  neurologiques  (dans  les cellules  du  cerveau).

Cela  provoque  des  problèmes   d’apprentissage et  d’importantes  difficultés  scolaires  et  professionnelles.

Depuis  2005,  la  loi  dit  que cela  peut  constituer  un   handicap.

 

Pendant  cette  semaine,  des  parents,  des  professionnels,  des  bénévoles,  des  élèves,  des  étudiants,  etc…  vont  se  réunir  pour réfléchir ensemble:

  • comment  mieux  soigner  les  enfants  et les  adultes ?
  • comment adapter  les  enseignements ?
  • comment  améliorer  l’emploi des personnes Dys ?
  • etc…

 

Nous  y  serons  :

 

  •  Salon des Livres Dys,  à  la  médiathèque Cabanis,  Toulouse, le  7  octobre

 

 

 

 

  • mercredi  11  octobre,  intervention  à  l’ Atelier Canopé 82,  à  9h  à Montauban

 

 

 

 

  • samedi 14  octobre 2017 :  intervention   lors  de  la journée nationale  des  dys  à  Lons-Le-Saulnier  ,  dans  le  Jura.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

logopdyspour  présenter  la  Plateforme-Dys  Midi-Pyrénées

twitter  @Plateforme_Dys

Les cyclones, les ouragans, pourquoi ?

Les  ouragans  sont    des  vents  très  violents,   qui  soufflent  en  tournant.

Ils  naissent  au-dessus  des  océans,  à  la  fin  de l’été,  où  l’eau  est  chaude.

Ils  se  déplacent,  grossissent,  et  peuvent  arriver  sur  des  terres  où  ils  s’affaiblissent.  Mais  ils  produisent  des  dégâts  terribles.

vidéo  : >>>    comment se produisent  les  ouragans   (france info)

 

En  Atlantique,  les  ouragans  s’appellent  aussi  des  cyclones.

Dans  le  Pacifique,  les  ouragans  s’appellent  aussi  des  typhons.

 

Chaque  année,   les  personnes  qui  travaillent  à  la  météo  – des météorologistes –  surveillent  les  océans  et  observent  la  naissance  des  ouragans.

Heureusement, seuls les ouragans, ou cyclones, les plus puissants, sont dangereux pour les îles et les terres.   Les autres restent au-dessus de l’océan.

Pour  bien  les  repérer,   on  donne  des  prénoms  aux  ouragans,  par  ordre  alphabétique.

Cette  année,  il  y  a  eu  Harvey   (>>> voir article :   )

puis  Irma,  qui  vient  de  ravager  les  Antilles  et  se  dirige  vers  Haïti,  Cuba,  et  la  Floride  aux  Etats-Unis.

puis  José  qui  s’est  formé  et  qui  se  déplace aussi  en  direction  des Antilles.

 

Les  Antilles  sont  des  îles  entre  l’Océan  Atlantique  et  la  Mer  des  Caraïbes.

Il  y a  de grandes îles  (Cuba,  la  Jamaïque,…)  et  de  petites  îles.

La  Martinique  et  la  Guadeloupe,  Saint-Martin  et  Saint-Barthélémy  sont  des  îles  françaises.

 

 

 

 

L’Ouragan  Irma  est  passé  sur  les  îles  de  Saint-Martin et Saint-Barthélémy.  Les  dégâts  sont  terribles  :  les  maisons  détruites,  les  cultures,  les  véhicules,  les  bateaux,  les  arbres.  Tout  est  cassé.

Les  gens  ont  pu  s’abriter.  Ils  ont  eu  très  peur.

Huit  personnes  sont  mortes.

 

 

 

 

Maintenant  il  faut  reconstruire,  mais  on  craint  l’arrivée  du  prochain  ouragan  José.

 

 

 

 

vidéo : >>>

 

 

 

 

 

Ecrire une histoire sur la dyslexie

Avec  un  éditeur  ami  Toulousain   Arkuiris    http://arkuiris.com/

 

avec  le  soutien  d’associations  comme   Apedys-Midi-Pyrénées,   Fédération Française des  Dys,

nous  lançons  un  appel  à  texte :

« Dyslexies,  aujourd’hui  et  demain »

Les dyslexies   sont    des troubles du langage écrit    qui touchent entre   6  et 8 %   de la population.
Les enfants  dyslexiques    ne peuvent pas    apprendre à lire   normalement.

Les adolescents  et  adultes  dyslexiques   lisent lentement,  avec des efforts importants,  et  ont  des  problèmes  d’orthographe.
Ces enfants  et  adultes dyslexiques    peuvent  devenir  des  héros,  dans  une  histoire  imaginée,  un  roman  policier,  une aventure,  dans  la  science-fiction

(voir  notre  article  : >>>    ).

Si  vous  avez  envie  d’écrire  une  histoire  de  quelques  pages,   vous  pouvez  l’envoyer,  avant  le  9  juillet  2017.

Nous  lirons  toutes  les  histoires  et   nous   en  choisirons  12  pour  faire  un  livre,   un  recueil  de  nouvelles  sur  la dyslexie.

Si  cela  vous  intéresse,   si  vous  connaissez  des  auteur-e-s,   partagez  :

http://arkuiris.com/appels.php

 

ou  tentez  votre  chance !

Textes à envoyer à :

  • arkuiris-dys@laposte.net
  • editions.arkuiris@gmail.com

 

 

Croc-Blanc – présentation

 

 

Vous  trouverez  ici  une  adaptation du roman  « Croc-Blanc »  de  Jack London,  en  français  facile à  lire  et à  comprendre.

 

CROC-BLANC,  publié  en   1906,  traduit  en  français  en  1923,  est  l’histoire  d’un  chien-loup  dans  le  Grand  Nord  de l’Amérique.

Cet  animal  naît  dans  la nature  sauvage  puis  découvre  les  Hommes.  Il est  capturé,  apprivoisé,  dressé  pour  faire  des  combats  de  chiens.  Il  se  retrouve  avec  un  maître cruel  puis  est  adopté  par  une famille.

Ce  livre   a  été   adapté  plusieurs  fois  au  cinéma.

Un film franco-italien réalisé par Lucio Fulci, sorti en 1973.

Un  film   américain  a  été   réalisé   en  1991   par  Randal  Kleiser.

crocblanc2

 

Les  chapitres  seront  postés  ici  petit  à  petit,  vous  pourrez  suivre  cette  aventure  passionnante  au  rythme  des  publications.


  1. chapitre I >>>>
  2. chapitre  II >>>>
  3. chapitre  III >>>>
  4. chapitre  IV >>>>

Merci

  • de  manifester  votre  éventuel  intérêt   par  des  commentaires.
  • de citer ce blog et les auteurs si vous réutilisez.

 

 

 

 

10/10, la journée des DYS

Depuis  2007,  le  10  octobre  c’est  « la  journée  des Dys » :

une  journée  pour parler  des  Troubles Dys :

dyslexie_resumedyslexies,  dysorthographies,  dysgraphies

 

dyscalculiedysphasies,   dyspraxies,  dyscalculies

 

 

Cette année,  en  2016,  c’est  la  10 °  journée  des Dys.

jddys    cliquer pour infos

 

Pendant toute  la semaine  du  8 au 15  octobre,  des  événements  sont  organisés dans  toute  la  France.

 

Cette  journée  a  été  créée  par  la  Fédération Française des DYS,  pour  faire  connaître à  tous  les Troubles Dys.

En France,  environ  4  millions  (4 000 000)  de  personnes  ont  un  ou  plusieurs  « dys ».   Ce sont  des  troubles  neurologiques  (dans  les cellules  du  cerveau).

Cela  provoque  des  problèmes   d’apprentissage et  d’importantes  difficultés  scolaires  et  professionnelles.

Depuis  2005,  la  loi  dit  que cela  peut  constituer  un   handicap.

 

Pendant  cette  semaine,  des  parents,  des  professionnels,  des  bénévoles,  des  élèves,  des  étudiants,  etc…  vont  se  réunir  pour réfléchir ensemble:

  • comment  mieux  soigner  les  enfants  et les  adultes ?
  • comment adapter  les  enseignements ?
  • comment  améliorer  l’emploi des personnes Dys ?
  • etc…

 

L’auteure  de ce blog  visitera  les  événements  prévus  à  Toulouse :

  • samedi  8  octobre,  à  la  médiathèque Cabanis,  entre 14h et 16h
  • mercredi  12  octobre,  salon du  livre  accessible  pour les Dys,  à  la  salle  des Fêtes de  Ramonville :

jddys

jddys2

 

  • samedi 15 octobre 2016 :  intervention   lors  de  la journée nationale  des  dys  à  Paris

http://journee-des-dys.info/wp-content/uploads/2016/07/journee_des_dys_15_octobre_2016.pdf

 

logopdyspour  présenter  la  Plateforme-Dys  Midi-Pyrénées

twitter  @Plateforme_Dys

 

 

 

 

L’ illettrisme

De  nombreuses personnes  ont  des  difficultés  de  lecture.

Elles  ont  appris  à  lire  mais  ont  beaucoup de  mal  à  comprendre  un  texte  long.

Souvent  elles  n’aiment  pas  lire de  romans  car  cela  leur  demande  un  effort  important.

Pour  les  informations,  elles  ne  lisent  pas  le  journal, elles  préfèrent  écouter  la radio,  regarder  la  télé.

La  lecture  n’est  pas  devenue  automatique  comme  pour  les  gens  qui aiment  lire.

Ces personnes  ont  aussi du  mal  à  écrire,  elles  font  beaucoup  d’erreurs  d’orthographe.

Souvent  elles  ont  honte  de  cette  situation  et  n’en  parlent  pas.

Cela  complique  la  vie quotidienne  et  la  vie  professionnelle  :

  • chercher  un  emploi
  • s’orienter  sur  la  route
  • aider  ses  enfants  à  l’école
  • s’informer  sur  ses  droits,  sur  la  politique
  • utiliser un ordinateur,  aller  sur  Internet,  etc…

En  France,  il  y  a  près  de  3  millions  de  personnes  en  situation  d’illettrisme.

illettrisme

 

Dans  le  monde,  environ  10 %  des  gens  qui  parlent  français  ne  savent  pas  bien  le  lire  et  l’écrire.  C’est énorme.

Si  des  hommes  et  des  femmes  ne  sont  pas  arrivés  à  apprendre  à  lire,  ce  n’est  pas  de leur  faute.  Souvent  ils  sont  dyslexiques  et  on  ne  les  a  pas  aidés.

Cette  semaine,  du  5  au  10  septembre  2016,  c’est  les  journées  d’action  contre  l’illettrisme.

Dans  toute  la  France,  des  actions  sont  menées  pour  parler  de  l’illettrisme.

illettrisme3A  tout  âge,  on  peut  recommencer  à  apprendre.

 

 

C’est  important  de  continuer  à apprendre,  pour  lire  et  écrire,  mais  aussi  pour  les  activités  numériques  (ordinateurs,  internet,  tablettes,  sms,  réseaux sociaux…)

illettrisme2

On  peut  trouver  des  informations  sur  le site  de  l’ Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme :

http://www.anlci.gouv.fr/

 

 

 

CROC BLANC, chapitre III – L’enfance de Croc Blanc, 4/

<< chapitre III, 3  <<

———————–

Le petit louveteau  était très curieux :  il  examinait  l’herbe,  les mousses,  les  plantes  qui  l’entouraient.  Un écureuil  vint courir  près de lui  et sa peur  se réveilla,  il recula  et gronda.  Mais l’écureuil  eut aussi peur  que lui  et  grimpa  rapidement  dans un arbre  d’où il poussa  des  cris aigus.

ecureuil

 

Le  louveteau reprit  courage et  continua son chemin.  Il remarqua  qu’il y avait  des choses vivantes  et des choses  non vivantes.  Les premières  allaient et venaient  et pouvaient représenter  un danger.  Les secondes  restaient  toujours  à la même  place.

Il marchait  avec maladresse.  Il se cognait  contre des branches,  trébuchait  et se tordait  la patte.  Mais il apprenait  à devenir  de plus en plus  attentif.

Il découvrit  par hasard  un nid  de petits hérons.  Quand  il s’approcha,  les oisillons  s’agitèrent  et se mirent  à piailler.  Il trouva cela  très amusant.

herons bb

Il posa  la patte  sur l’un d’eux,  le flaira,  puis le prit  dans sa gueule.  Cela lui donna faim.  Il serra  ses mâchoires.  Les os fragiles  craquèrent  et du sang chaud  coula  dans sa gorge.  C’était bon.  La viande  était  semblable  à celle  que lui apportait  sa mère,  mais vivante  entre ses dents,  et donc  meilleure.

Il dévora  le petit héron  et toute la famille.  Mais la mère héron arriva,  elle était furieuse  et lui donna  de violents  coups de bec.  D’abord,  il cacha sa tête  entre ses pattes  et hurla.  Puis la colère  le prit aussi.  Il se redressa,  gronda,  frappa  des pattes  et donna  des coups de dents.  C’était la première  bataille   du louveteau.  Au bout d’un moment,  les deux animaux,  de force égale  et épuisés,  abandonnèrent la lutte.

Le louveteau  alla  s’étendre  pour se reposer.  Il avait mal  partout.  Mais il sentit  un nouveau danger  au-dessus  de sa tête.  Un énorme  faucon  planait  dans le ciel.  Il se cacha  sous un buisson.  Mais  la pauvre mère héron  qui voletait  tristement  autour de son nid vide,  n’avait pas vu  le danger   qui la menaçait.

faucon

Le petit loup  vit le faucon  descendre  à la vitesse de l’éclair,  saisir  l’oiseau  entre  ses griffes  puissantes  et  s’envoler  haut  dans les airs.

 

Le petit loup  quitta son abri.  Il venait  de recevoir  quelques bonnes leçons  pour sa survie.

Il savait  maintenant  que tout ce qui bougeait  était de la viande,  que ces choses vivantes  étaient  grosses ou petites,  que plus elles étaient grosses,  plus elles  étaient fortes  et plus  elles pouvaient  faire mal.  Il fallait donc  manger les petites  comme les  oisillons.  Il avait compris aussi  que la viande  qu’il chassait  était  la proie  d’autres  animaux  encore plus  puissants.

Il découvrait  les lois de la nature.

Louveto5

 

 

>> chapitre III, 5 >>>

 

CROC BLANC, chapitre III – L’enfance de Croc Blanc, 2/

<< chapitre III, 1 <<

 

Le  petit  louveteau  gris  était  le  plus  pressé  de  sortir  de la grotte.  Il  était  très  attiré  par la lumière  du  jour   mais  il  ne  savait  pas  ce  que  c’était.  Il  ne  comprenait pas  comment  son père,  qui partait  chasser  tous les jours,  pouvait  disparaître  dans  cette lumière.

Comme  il n’avait pas  le droit  d’aller  vers la sortie,  il essayait  de  partir  dans  d’autres directions  mais  il se cognait  contre  les murs  de la caverne et  se faisait mal  au nez.

Hélas,  le petit louveteau  connut  bientôt  le pire  ennemi  de  tous  les animaux  du  Grand Nord  :  la  famine.   Il y eut  de moins en moins  de viande  et  les  mamelles  de  la  louve  devinrent  vides  et  sèches,  sans  lait.   Les  louveteaux  gémissaient  toute la journée  et  remuaient  de  moins en moins. Finis  les  jeux,  les bagarres  et  les  glissades  vers la lumière.

louveteaux2

 

Le  père loup  était  très malheureux.  Il partait  tous les matins  pour de longues heures  mais  ne rapportait rien.  La  louve l’accompagnait  parfois,  laissant  les  petits  faibles et endormis.

loup6

 

Au  début,  le loup  avait  trouvé  des lièvres  pris  dans  les  pièges  des  Indiens  qui campaient  près  de la rivière.  Mais,  à  la fonte  des neiges,  les Indiens  étaient  partis  et  il n’y avait plus  de pièges.

lievrep

 

Un  jour,  les  parents  loups  étaient  partis  plus  loin  et plus  longtemps.  Enfin,  ils  purent  ramener  de la nourriture.  Le  louveteau  gris  avala  un  peu de viande  et  commença  à  reprendre  des  forces.  Il se  rétablit,  mais  tous  les autres  petits  étaient  morts  de  faim.

>> chapitre III, 3 >>