Marche mondiale pour le climat

Ce  samedi  8  septembre 2018  est  la journée  mondiale  d’action  pour  le  climat.

Des  manifestations  sont  organisées   dans plusieurs villes   du monde  entier.
Il fait  de plus  en  plus  chaud  sur  terre  et  dans  les  océans.   C’est  le  réchauffement  climatique.
A  cause  des  gaz  à  effet  de  serre,   ce  sont  des  gaz  polluants    produits  par  le  pétrole,  le  charbon.
Les  hommes  utilisent  de plus  en  plus  de  pétrole  et  d’électricité  pour  vivre  :
  •  pour  les  déplacements,   plus  loin  et  plus  vite  (avions,  voitures,…)
  •  pour  les  transports  de  marchandises   (cargots,…)
  • pour  fabriquer  du  plastique
  • pour   fabriquer  des  produits  chimiques
  • pour  le  chauffage  et  la  climatisation

 

 

 

La  terre  se  réchauffe.    Il  y  a  de  plus  en  plus  de  canicules.    Il  a  fait  très  chaud  cet  été.

 

 

Cela  provoque  :

  • des  sécheresses
  • des  phénomènes  climatiques  :  tempêtes,  cyclones,  inondations,  etc…
  • des  migrations  :  des  personnes  qui  se  déplacent  dans  le  monde

voir  article  >>>>>      Réchauffement climatique et COP 23

De  nombreuses  personnes   demandent  à  changer  la   société  pour   lutter  contre  le  changement  climatique  :

  • moins  polluer
  • moins  consommer
  • cultiver  des  produits  bios
  • se  déplacer  à  pied,  en  vélo,  en  train

Tout  le  monde  doit  faire  des  efforts.

Les  gouvernements  doivent  faire  des  lois  pour  protéger  le  climat  et  l’environnement.

Dans  plus de 90 pays,  des  citoyens  marchent   samedi  8  septembre   pour  exiger   des gouvernements   qu’ils  agissent   pour   la survie  de la planète.

 

       
Publicités

La canicule (3)

Une canicule  est  une  vague  de  chaleur,  avec  des  températures   très  élevées,  de  jour  et  de  nuit,  pendant  plusieurs  jours  ou  plusieurs  semaines.

Par  exemple  en  France  :

  • dans le Nord,  à Lille,  lorsqu’il fait  au moins  33 °C  le jour  et   18 °C  la nuit ;
  • dans  le Sud,  à Toulouse,   36 °C le jour et   21 °C la nuit.

 

 

Depuis  le  2 août,  Météo France  a  annoncé  une   alerte  orange  pour  la  canicule  dans  66  départements.

 

 

 

Ces fortes  chaleurs  mettent  en  danger  les  personnes fragiles  :  les  bébés et  jeunes  enfants,  les  personnes  âgées  ou  malades,  les  femmes  enceintes, etc…

De plus,  la  chaleur  fatigue tout le monde  et  peut  provoquer  des  déshydratations  et  coups  de  chaleur  avec  grosse  fièvre,  parfois  mortels.

Quelques  conseils  simples  pendant  la  canicule :

  • boire  souvent  et  se  rafraîchir,  mouiller  son  corps
  • manger  des  fruits  et  des  légumes,  éviter  les  graisses  et  l’alcool
  • fermer  volets et fenêtres  pendant  la  journée,  aérer  la nuit
  • éviter  de  sortir  pendant  les  heures  les  plus  chaudes  (12h  – 17h)
  • éviter  les  efforts physiques,  le sport
  • trouver  des endroits  frais  (cinémas,  musées,  bibliothèques,  centres  commerciaux,…)
  • prendre  des  nouvelles  de  ses  proches,  ses  amis,  ses  grands-parents, …

 

 

On  peut  téléphoner  gratuitement  à  :   « canicule info service » 0 800 06 66 66 (appel gratuit) , tous les jours de 9h à 19h.

 

 

Les  problèmes  de  canicule  sont  de  plus en plus  fréquents.  Il  fait  de  plus  en  plus  chaud  sur  la  Terre.

C’est  le  climat  qui  se  réchauffe  de  plus  en plus,  à  cause  des  pollutions,  des  gaz  et  fumées  qui  partent  dans  l’atmosphère.


voir  articles  précédents :

>>>>>>    La  canicule  en  juin   2017

>>>>>> canicule1  La canicule    en  août  2016


 

 

Réchauffement climatique et COP 23

Le réchauffement climatique :

C’est  l’augmentation de la température dans  les  océans et dans l’atmosphère.  Cela se produit dans le monde entier  et depuis  plusieurs  années.
C’est  à cause des gaz à effet de serre.   Ce sont les gaz polluants,   venant  des   moteurs à essence,  aux fumées des usines, etc…   qui provoquent le réchauffement du climat.   Il y a  surtout un gaz qui s’appelle dioxyde de carbone  ou  CO2.

Depuis toujours, le climat change très lentement : les températures se réchauffent,   puis se refroidissent,  et se réchauffent  de   nouveau.
Mais maintenant, les activités humaines polluantes rendent le réchauffement plus important et plus rapide.
On utilise de plus en plus de d’énergie polluante pour se déplacer, pour le chauffage et la clim, pour internet, etc…

Des  scientifiques  surveillent  les  températures  et le climat mondial.

L’année  2016  a été plus chaude que les années d’avant. Et  les  rejets  de  CO2  ont  été  encore  plus importants.   En 2017 aussi, il fait plus chaud.

On voit que les glaciers fondent dans les montagnes,  les banquises aussi, près du pôle Nord et du pôle Sud.  Le  niveau  des  mers  monte.

 

 

voir  article    >>>>       Coup  de  chaleur  en janvier 2016

 

La COP 23, c’est  la 23°  Conférence de l’ONU sur le climat.

 

La première  conférence  pour le climat  avait  eu lieu à  Stockolm,  capitale de la Suède,  en  1974.

Une  deuxième  conférence  s’est  tenue  au  Brésil, à Rio,  en 1992,  avec la participation de 184 Etats,  pour discuter  de l’avenir de la planète.

La 3°  (COP 3) a eu lieu au Japon, à Kyoto, en 1997, avec un accord international  pour réduire les gaz à effet de serre.
Mais depuis, il y a quand même de plus en plus de pollutions avec ces gaz.

Régulièrement, les participants de cette conférence se réunissent pour décider  de ce  qu’il  faut  faire  pour  le  climat  qui  change :
il fait de plus en plus chaud,  cela  provoque de  grandes sécheresses  ou  des  tempêtes et  des  inondations.

Les pays qui rejettent le plus de CO2 sont les Etats-Unis, l’Union Européenne, la Chine.

Il  faut moins  polluer dans  le monde entier  pour  limiter ce  changement.

 

La COP 21  avait  eu lieu à Paris  du  30 novembre  eu 12 décembre 2015,
Un accord international sur le climat a été  validé par tous les pays participants, fixant comme objectif une limitation de la hausse  des  températures  à 2 °C,  d’ici 2100.

la COP 22 s’est tenue  l’année dernière, en novembre  2016, à  Marrakech (Maroc). Les Etats étudient comment  respecter l’accord de Paris.

La Cop 23  a  lieu  à Bonn (Allemagne)  du  6 au   novembre 2017.

Pour lutter  contre le réchauffement, il faut utiliser moins d’énergies polluantes, utiliser plus d’énergies renouvelables  (panneaux  solaires,  éoliennes).   L’énergie  nucléaire  est  très dangereuse,  avec  la  radioactivité.

Ne pas gaspiller,  isoler les bâtiments  pour utiliser  moins de chauffage  ou  de clim, changer les machines des usines,…

Chacun peut aussi utiliser moins sa voiture, ne pas trop chauffer ou utiliser moins de clim,  partir moins loin en vacances,  acheter  des produits  fabriqués dans sa région, manger des produits locaux et bios…

Pour  l’avenir  de la planète  et  de  l’humanité,  il faudra  trouver  des  solutions.

De  nombreuses  associations  et  partis  écologistes  font  des  propositions.

 

 

 

 

Coup de chaleur en janvier 2016

Janvier 2016,  le  mois  le plus chaud  jamais  enregistré  sur  la  Terre.

L’ Agence américaine Océanique et Atmosphérique  l’a  annoncé :

depuis 1880,  on relève  les  températures,  et c’est le mois de janvier 2016 le plus chaud. Le dernier record était en janvier 2007.

Les neuf derniers mois  ont tous battu  le record de chaleur.  Décembre 2015  était aussi le mois le plus chaud,  comme novembre  et les mois  précédents  depuis avril.

2015 était donc l’année  la plus chaude,  battant le record de 2014.

Cela montre  le réchauffement climatique.  La température augmente sur les continents et dans les océans.

climat

Depuis 1988, un groupe d’experts scientifiques, le GIEC, travaille sur cette question, avec 2500 personnes dans 150 pays.

Ils affirment  que le réchauffement climatique depuis 1950 est très probablemendû à l’augmentation des gaz à effet de serre.

Ces gaz sont fabriqués par les activités humaines : usines, transports, chauffage, climatisation, etc…  par exemple  le gaz carbonique.

Si les températures moyennes  augmentent de plus de 2° pendant le 21° siècle, l es conséquences  seront graves  pour la planète et les êtres vivants.

Lcop21es gouvernements se sont réunis à Paris  en décembre 2015  pour tenter de trouver des solutions, c’était la COP 21.

 

 

Un accord international sur le climat a été signé par tous les participants, fixant comme objectif une limitation du réchauffement mondial entre 1,5° et 2°.

 

Cet accord de Paris  demande  aux pays développés  d’utiliser  100 milliards de dollars par an à partir de 2020,   afin d’aider les pays plus pauvres  à lutter  contre le dérèglement climatique.

voir cette video du Monde :