Attentats en Catalogne, Espagne

Jeudi  17 août  après-midi,  à  Barcelone,   sur  une  avenue  piétonne  avec  de  nombreux  touristes,  une  camionnette  a  foncé  sur  la  foule.

14  personnes  ont  été  tuées,  et   une  centaine    blessées.

 

Le  même  jour  à  minuit,  à  Cambrils,  au  bord  de la  mer,  une  voiture  a  foncé  sur  les  gens,  tuant  une  personne.

Puis  la  police  a  tué  5  terroristes.

 

 

Ce  sont  des  attentats  organisés  par  un  groupe  de  jeunes  Marocains.   Ils  avaient  fabriqué  des  bombes  pour  faire  d’autres  attentats.  Une  bombe  a  explosé  dans  leur  maison  tuant  deux  personnes.

 

12  hommes  avaient  préparé  ces  attentats.  Ils  habitaient  depuis  longtemps  en  Espagne.  Ils  ont  obéi  à  un  chef,  un Imam.

4 hommes ont été arrêtés par la police espagnole.

A  Barcelone,  l’homme  qui  conduisait  la  camionnette  en  est descendu  et s’est  enfui  en courant, sans dire un mot.   On  ne  l’a  pas  rattrapé.

Ces  personnes  ont  tué  en  Espagne  pour  l’Etat  Islamique.

L’Etat  Islamique,  ou  Daesh,  est  en  guerre  en  Irak  et  en  Syrie.  Des  pays  européens  comme  la  France,  l’Espagne,  l’Allemagne,   participent  à  la  guerre  contre   Daesh.

Ce  sont  de  dangereux  terroristes.    Ils  organisent  des  attentats  dans   de  nombreux  pays.

En  Afrique,  des  groupes  djihadistes  (combattants  islamistes)   font  aussi   des  attentats.

 

Au Burkina Faso,   en  Afrique,  lundi  14  aout,  des  terroristes  ont  attaqué  dans  un  restaurant  de  Ouagadougou,  la capitale,  et  ont  tué  18  personnes.

 

L’Espagne avait  déjà été victime   d’attaques terroristes  en  2004.

Des bombes  avaient explosé dans des trains  à Madrid,  la capitale espagnole,  faisant  190  morts.

 

http://www.1jour1actu.com/monde/attentats-que-sest-il-passe-en-espagne-37631/

 

 

 

Le Tour de France

Chaque  année,  en  juillet,  il  y  a  le  Tour  de  France  :

c’est  une  grande   course  cycliste  par  étapes,  depuis  plus  de  100 ans.

Chaque  jour  entre  le  1  et  le  23  juillet,  les  cyclistes   s’ affrontent,  par  équipe,   sur  les  routes  de France.

Il  y  a  plusieurs  classements  :

Un  classement  individuel   avec

  • le  Maillot  Jaune ,  gagnant  en  vitesse
  • le Maillot  Vert,  gagnant  en  points
  • le  Maillot  à  Pois,  gagnant  en  montagne
  • le  Maillot  Blanc,  gagnant  des  jeunes  (moins  de  25  ans).

et  un  classement  par  équipe.

Tous  les  jours,  une  étape  :

  • 2  étapes  Contre la Montre,  entre  15  et  25  km,   les  joueurs  sont  chronométrés  1  par  1 ,  il  faut  rouler  très  vite.
  • 19  étapes  entre 150 km  et  220  km,  tous  les  coureurs  partent  ensemble,  ils  pédalent  pendant  plusieurs  heures.   Certaines  étapes  sont  plus  faciles,  avec  peu  de  pentes.  Certaines  étapes  sont  plus  difficiles,  en  montagne,  avec  des montées  et  des  descentes.
  • 2  jours  de  repos.

 

Cette  grande  course  est  très  célèbre.  On  peut la  regarder  à  la  télé  dans  tous  les  pays  du  monde.  On  en  profite  pour  voir  les  beaux  paysages  de  France,  les  villages,  les châteaux,  les  rivières,  les montagnes, …

 

Beaucoup  de  monde  viennent  regarder  la  course  au  bord  des  routes.

 

Il  y  a  un  problème,  c’est  le dopage  :  des  coureurs  prennent  des  drogues  pour  pédaler  plus  vite,  pour  être  plus forts,  moins  fatigués.

Ils  sont  surveillés,  parfois  punis,  mais  c’est  très  difficile  de  savoir  exactement  quels  produits  sont  utilisés.  C’est  de  la  triche,  c’est  dommage.

 

En  2016 :

c’est   Christopher  Froome,  britannique,

qui  a  gagné  le  maillot  jaune.

Un Français,  Romain Bardet,  était  deuxième.

 

Cette  année,  voici  le  trajet  de  la  course :

 

Hier,  Samedi  8  juillet,  les  cyclistes  sont  arrivés  dans  le  Jura.  Un  français,  Lilian  Calmejane,  a  gagné  l’étape.

 

Christopher  Froome  porte  encore  le  Maillot  Jaune.

 

Aujourd’hui,  ils  arrivent  dans  les  Alpes.

Qui sera  le  vainqueur  en   2017  ?  On  le  saura  après  la  dernière  étape,  le  23  juillet.

Chaque  année,  la  dernière  étape  se  termine  aux  Champs Elysées,  à  Paris.

 

 

 

 

La canicule en juin

Une canicule  est  une  vague  de  chaleur,  avec  des  températures   très  élevées,  de  jour  et  de  nuit,  pendant  plusieurs  jours  ou  plusieurs  semaines.

Par  exemple  en  France  :                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Canicule

  • dans le Nord,  à Lille,  lorsqu’il fait  au moins  33 °C  le jour  et   18 °C  la nuit ;
  • dans  le Sud,  à Toulouse,   36 °C le jour et   21 °C la nuit.

 

Cette  année,  dès  la  mi  juin,  c’est la  canicule.

Cette  semaine, il y a  eu  une  alerte orange  dans  66  départements   de   France  !

Il  a  fait  38 °  dans  le  Sud- Ouest   et   plus  de  40 °  en  Espagne.

Au  Portugal,  après  plusieurs  jours  de  canicule,  d’immenses  incendies  se  sont déclarés  dans  les  forêts.    Quand  l’air  est  très  chaud  et  sec,  les  risques  d’incendies  augmentent.

 

 

Les  problèmes  de  canicule  sont  de  plus en plus  fréquents.

Cela  s’ajoute  à  la  pollution.  Il  fait  de  plus  en  plus  chaud.

La  France et  le  Monde  doivent  prendre  des  mesures  urgentes  face  au  réchauffement  climatique.

 

Les fortes chaleurs mettent en danger les personnes fragiles : les bébés et jeunes enfants, les personnes âgées ou malades, les femmes enceintes, etc…

De plus, la chaleur fatigue tout le monde et peut provoquer des déshydratations et coups de chaleur avec grosse fièvre, parfois mortels.

 

Quelques  conseils  simples  :

  • boire  souvent  et  se  rafraîchir
  • manger  des  fruits  et  des  légumes,  éviter  les  graisses  et  l’alcool
  • fermer  volets et fenêtres  pendant  la  journée,  aérer  la nuit
  • éviter  de  sortir  pendant  les  heures  les  plus  chaudes  (12h  – 17h)
  • éviter  les  efforts physiques,  le sport
  • trouver  des endroits  frais  (cinémas,  musées,  bibliothèques,  centres  commerciaux,…)
  • prendre  des  nouvelles  de  ses  proches,  ses  amis,  ses  grands-parents, …

canicule2

 

 

et rappelez-vous :

La  canicule  en  aout  2016  :    

 

 

 

 

 

Les élections législatives

En  France,  on  vote  encore  dimanche  11  juin  et  dimanche  18  juin.

Pour  élire   577  députés.

La  France  est  divisée  en  100  départements.  Chaque  département  est  divisé  en  circonscriptions.

Dans  chaque  circonscription  on  va  élire  un  député,  ou  une  députée.

Par  exemple :

la  Haute-Garonne  (31)  est  divisée  en  10  circonscriptions.   Il  y a  10  députés.

l’ Isère  (38)  est  divisée  en  8  circonscriptions.   Il  y a  8  députés.

                                        

Les  députés  sont  élus  par  le  peuple  Français,  ils  travaillent  à  l’Assemblée  Nationale,  à  Paris.

Les élections  législatives  ont lieu  tous les 5 ans,   juste après   l’élection présidentielle.

Le rôle  principal  du député   consiste   à proposer des lois   et à les voter.

 

Cette  année  il  y  a  beaucoup  de  candidats  et  candidates  !

Tous  les  partis  politiques  sont  représentés,   en   plus  du  nouveau  mouvement  En  Marche  du  président Emmanuel  Macron.

A  droite  il  y  a  Les  Républicains,   le  Front  National,  etc….

A gauche   le  nouveau  mouvement  France  Insoumise,  de  Jean-Luc  Mélenchon,  en  plus  du  Parti Socialiste,  du  Parti  Communiste.

Il  y  a  aussi  Europe-Ecologie  les  Verts  et  de  nombreux  petits  groupes  politiques.

Le  président  espère  que  la  majorité  des  députés  sera  d’accord  avec  lui.

Mais  les  gens  de  gauche  et  les  écologistes  sont  inquiets.   Ils  ont  peur  que  les  nouvelles  lois  défavorisent  les  personnes  fragiles   et  ne  protègent   pas   assez   l’environnement.

 

Élire le président de la République, 4/ – deuxième tour

Emmanuel Macron   et   Marine Le Pen   sont  les  deux  candidats  qui ont gagné   au premier  tour   des élections  présidentielles,   le 23 avril.
Mme  Le Pen  et  Mr  Macron   se présentent   donc  au second tour ,  le 7 mai.
Leurs  programmes  sont  très  différents.
Marine le Pen   a  48 ans.
Elle  est  dans  le  parti    Front National,  comme son  père  avant  elle,   Jean-Marie Le Pen.
C’est un parti d’extrême-droite.
Marine Le Pen  veut  sortir  de  l’Europe,  changer  de  monnaie  (des Francs,  comme  avant,  à  la place  des  Euros).
Elle  veut    réduire  l’immigration  et  expulser   des  étrangers.
A  l’école,  les   élèves  devront   porter  un  uniforme.
Elle  veut   supprimer  le  mariage  pour  les  personnes  homosexuelles.
Pour  l’énergie,  Mme  Le  Pen  veut  arrêter  les  éoliennes  et  renforcer  le  nucléaire.
Elle  dit  : « Je  veux  remettre  la  France  en ordre  ! « .
Emmanuel  Macron  a  40  ans.
Il  a  été  Ministre  de l’Économie   de  François  Hollande.
Il  a  fondé  le  parti  En  Marche.  C’est  un  parti  du  Centre.
Il  veut  changer   la vie politique,   les  personnes  et  les méthodes.
Ses  priorités sont  la santé,  l’éducation,  le  numérique  et  les  entreprises.
Il  veut  moins  de  fonctionnaires,  moins  d’impôts,  moins  de  règles.  C’est  le  « libéralisme ».
Il  veut  rester  dans  l’Europe  avec  l’Euro.
Pour  l’énergie,  Mr  Macron  veut  réduire  le  nucléaire  et  encourager  les  énergies  renouvelables.
Il  dit  :  « J’appelle  tous  les  Français  à   reconstruire  la  France  avec  moi  ! ».
Les  opposants  à  Emmanuel  Macron  critiquent   la  loi  Travail  qu’il  veut  poursuivre  :
moins  de protections  pour  les  salariés,  travail  du   dimanche,  pas  de  justice  sociale,  etc…
Les  opposants  à  Marine le Pen  ne  veulent  pas  de l’extrême-droite  en  France,    avec  de  nombreuses  discriminations,    une  politique  de  sécurité  très  dure,    plus  de  police  et  de  prison,  la  haine  des  étrangers,  la   sortie  de  l’Europe,   etc…
Beaucoup  de  gens   vont  voter  pour  Emmanuel  Macron,  afin  de  battre  Marine  le Pen.

Élire le président de la République / 2, le Grand Débat

Mardi  4 avril,  les  11  candidat-e-s  à  l’élection  présidentielle  étaient  réunis  pour  un  grand débat  à la  télévision.

Les cinq candidats  les mieux placés  dans les sondages avaient  déjà  fait  sur TF1  le 20 mars :

  • François Fillon,
  • Benoît Hamon,
  • Marine Le Pen,
  • Emmanuel Macron,
  • Jean-Luc Mélenchon

En France,  c’est  la première  fois  qu’était  organisé  un  débat  télévisé  avec  tous les candidats  à  l’élection présidentielle.

Plus  de 6 Millions  de  personnes  ont regardé  cette émission.

Les candidats  étaient interrogés  par  2  journalistes,   sur trois thèmes :

  • Comment créer des emplois ?
  • Comment protéger les Français ?
  • Comment  organiser  la société ?

Les  candidats devaient  parler  chacun  leur  tour  pendant  1 ou  2 minutes.  Ils  avaient  droit  à  17  mn  de  parole chacun  en tout.

C’était  une  longue soirée,  un  exercice difficile  pour ces  candidats.  L’émission  a duré  4  h.

 

  

 

Pendant  l’émission,  de  nombreux  téléspectateurs  ont  réagi  sur  Twitter   #LeGrandDébat

De  nombreux  journalistes  ont  commenté  l’émission  :

http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/direct-presidentielle-regardez-le-grand-debat-entre-les-11-candidats-sur-bfmtv-et-cnews_2129533.html

http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/grand-debat-de-la-presidentielle-on-a-evalue-chaque-candidat-05-04-2017-6824223.php

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/04/05/le-grand-debrief-du-grand-debat_1560584

http://www.europe1.fr/politique/cinq-questions-que-vous-vous-etes-peut-etre-posees-pendant-le-grand-debat-3221684

 

 

Grève en Guyanne

La Guyane est  une  région  française  située en  Amérique du Sud,  un  DOM  (Département d’Outre-Mer).   250 000 personnes  y  vivent.

guyane1

guyane2

C’est  une  très  grande  région,   peu  habitée,   avec   une  immense  forêt  tropicale.

Elle  se  situe  près  du  Brésil.

 

 

 

guyane3

C’est  en  Guyane,  à  Kourou,   que  se  situe  le  centre  spatial  qui  lance   les  fusées  européennes  (fusées  Ariane).

 

 

 

Depuis une semaine,   la Guyane   est   paralysée par des  blocages et,  depuis lundi,  par une grève générale.

Les Guyanais  réclament  des moyens   pour :

  • la lutte contre la délinquance,
  • la santé,
  • l’éducation
  • l’emploi…

Plusieurs  milliers   de  personnes  ont  manifesté   mardi  28  mars   à  Cayenne  et   à   Saint-Laurent-du-Maroni,  les deux  plus grandes villes  guyanaises.

guyane4

 

Les  habitants  en  ont  assez   des  problèmes  de  sécurité  et  des  crimes  :

La Guyane a le plus grand  nombre  de   meurtres   de France :   42   en 2016.

Il  y  a  beaucoup  de  délinquance  liée  au  trafic  de  drogue  et  à  la  recherche  de  l’or  dans  les  rivières.

Énormément  de  demandes  d’immigration  viennent  de   toute  l’Amérique  du  Sud,  et  d’Haïti.

Le  chômage  est  très  important  :  25 %.

Il  y  a des  problèmes  dans  les  hôpitaux  et  dans  les  centres  de santé,  qui  manquent  d’argent.    Les  cliniques  ont  fermé.

L’électricité  est  plus  chère  mais  il  y a de nombreuses  coupures,  et  des  difficultés  d’accès  à  Internet.

Il  manque  des  écoles  et  des  professeurs.   La  moitié  des  jeunes  n’ont  aucun  diplôme.   Il faudrait construire 5  collèges et  6 lycées.

Les  agriculteurs  sont  mécontents,

Beaucoup de Guyanais  vivent  dans des  logements  insalubres,  voire des bidonvilles,

GuyaneB

etc…

 

Ils  ont  l’impression  d’être  abandonnés  par le gouvernement français.

Depuis  une semaine,  des barrages  ont été mis en place  sur les routes ,  empêchant la circulation d’un grand nombre   de Guyanais.

Les habitants ont même monté  des barricades  pour se réunir  et  exprimer leur mécontentement.

Ils  disent  « Nou  gon  ké  sa »  :   « On  en a  assez »  en  créole,  la  langue  parlée  en Guyane.

 

Le  ministre  de  l’Intérieur,  Mr  Matthias Fekl  et  la  ministe   des Outre-mer   Mme   Bareigts sont  allés  en  Guyane  pour  discuter  avec  les  manifestants  et  essayer  de  trouver  des  solutions.

guyane ministres

Par exemple,  la création d’un Tribunal   et d’une   prison  à  Saint-Laurent du Maroni,  la deuxième ville.   Et  une aide de  20 millions d’euros   à l’hôpital  de  Cayenne.