Croc Blanc, chapitre V – La piste des hommes, 4/

Croc-Blanc  faisait bien  son travail.  Il avait presque  oublié  sa mère.  Il se conduisait  en bon chien  de traîneau  pour obéir  à son maître.

Quand  il n’était pas  dans l’attelage,  il restait  à l’écart  des chiens  qui ne l’acceptaient  toujours pas comme  un des leurs.   Mais si  l’un d’eux  s’approchait seul  de lui,  il lui sautait  dessus.   Alors les chiens avaient  peur  de lui.

Il continuait à suivre  la seule loi importante  pour lui :  obéir  au plus fort et  écraser  les plus faibles. De plus,  il essayait  toujours de voler  le repas  des chiens.  Ceux-ci  devaient  manger  le plus vite  possible  car ils savaient  qu’ils ne pourraient pas   se défendre.  Le jeune loup  était devenu  leur maître  car il était  plus fort.

Par contre, il obéissait  à Castor-Gris  qui était encore plus fort.  Il ne ressentait  aucun amour  pour son maître.  C’était  un homme violent  qui ne donnait  jamais de caresses.

Le voyage  à travers le Grand Nord d ura plusieurs mois.  Ils arrivèrent  enfin au campement  près d’un lac.

 

 

 

Dans les campements,  les chiens  avaient le droit  de ramasser  les déchets  de viande  pour se nourrir.

 

Un jour, Croc Blanc  s’approcha  d’un garçon  qui découpait  de la viande d’élan  et commença à manger les déchets.   Mais le garçon  prit un bâton  et se dirigea vers lui.   Le louveteau  s’enfuit mais comme  il ne connaissait pas  encore bien le camp,  il se retrouva vite coincé  entre deux tentes  et le jeune indien.  Celui-ci allait  le frapper.

Croc-Blanc  était furieux  car  il n’avait rien fait de mal.   Il se jeta sur le garçon et le mordit à la main. Pourtant,  il savait  que c’était absolument  interdit de mordre  un homme  et qu’il allait  recevoir  une  terrible punition.

Il s’enfuit près de Castor-Gris  et s’aplatit  derrière ses jambes  quand le garçon  vint se plaindre  avec ses parents.  Mais  Castor-Gris,  sa femme Klou Klouch,   et  son  fils  Mit-Sah  ne voulurent  pas  punir le louveteau.

Les deux familles se disputèrent.  Croc-Blanc écoutait  la bataille des mots  sans bouger.   Il avait compris que  seuls ses maîtres  pouvaient  le frapper  quand ils le voulaient  et  qu’il n’était pas obligé  d’obéir  aux autres.

Plus tard,  Mit-Sah  alla seul  dans la forêt  pour ramasser du bois  pour le feu.  Il rencontra  le garçon qui avait été mordu.  Ils recommencèrent  à se disputer.  Bientôt, d’autres garçons  accoururent  et ils attaquèrent tous  Mit-Sah.

Le combat  fut dur  pour lui,  et il recevait  des coups de droite  et de gauche.   D’abord, Croc-Blanc regardait  ce qu’il se passait.   Puis il bondit  au milieu  des combattants.   Cinq minutes après, il y avait  des combattants en fuite  dans toutes les directions   et du sang sur la neige.

Lorsque le,  de retour à la tente, Mit-Sah raconta l’aventure,  Castor-Gris donna  beaucoup de viande  à Croc-Blanc.

Le louveteau  avait compris  que c’était bien  de défendre ses maîtres,  même  en mordant  d’autres hommes.

 

 

 

 

Élire le président de la République, 3/

On  va  voter  dimanche  23  avril  pour  le  premier  tour  des  élections  présidentielles.

Au  bureau de vote,   on  entre  dans  l’isoloir  et  on  met  le bulletin  de  son  choix  dans  l’enveloppe  bleue.

Ensuite  on  montre  sa carte  d’électeur  et  sa  carte  d’identité,  et  on  peut  mettre  l’enveloppe  dans  l’urne.

Le  soir, tout  est  compté.

Les  deux  candidats  qui  auront  le  plus  de  voix  se  présenteront  au  2°  tour,  le  7  mai.

 

C’est  difficile  de choisir  !  Beaucoup  de  personnes  hésitent  encore.

Un  ami  sourd  a  partagé  sur  Facebook  ces  présentations  de  programme  qui  sont  assez  facile  à  comprendre.

C’est  le   site  Voxe.org  qui  les  a  faites.

Leur  site  aide  à  comprendre  et  comparer  les  programmes.

 

 

Pour  combien de  temps  le  président  sera-t’il  élu,

5  ou  7  ans  ?

 

 

 

 

 

 

 

Le  remboursement   des  visites   chez  le  médecin,  le  dentiste,  etc….

Les  médicaments

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les  jeunes  devront -ils  faire  un  service  militaire,  comme  autrefois ?

 

 

 

 

 

L’ Europe  :   faut-il  la  quitter  ou  y  rester  ?

 

Pour  faire  de  l’électricité,  est-ce  qu’on  continue  avec  les  centrales  nucléaires  ?

 

Enfin,  à  quel  âge  partir  à  la  retraite  ?

 

Dimanche  23  avril  et  7  mai,   votons  !

relire  les  articles

https://accessinfos.wordpress.com/2017/02/24/elire-le-president-de-la-republique-1/

https://accessinfos.wordpress.com/2017/04/05/elire-le-president-de-la-republique-2-le-grand-debat/

 

https://accessinfos.wordpress.com/2017/04/05/elire-le-president-de-la-republique-2-le-grand-debat/

 

 

 

 

Les sondages

Les  sondages  d’opinion  sont  des  enquêtes  pour  savoir  ce  que  pensent  les  gens.

On en fait  beaucoup  pour  la  politique,  surtout  en période  d’élections.

Des  entreprises,  spécialisées  dans  les  sondages,  interrogent  des  gens,  dans  la  rue,  par  téléphone,  sur  internet.

Par  exemple  on  demande  aux  personnes  si  elles  apprécient  l’action  du  président,  ou  pour  qui  elles  vont  voter.

On  utilise  des  statistiques  pour  obtenir  des  pourcentages.

Par  exemple,   on  demande  :

  •  quelle  est  votre  saison  préférée ?   le printemps,  l’été,  l’automne,  ou  l’hiver.

On  calcule  le  nombre  de  réponses  pour  chaque  saison.

Résultat,  la  majorité  des  personnes  préfèrent  le  printemps.

  • printemps  :  52 %
  • été : 28 %
  • automne  :  16 %
  • hiver :  4  %

On  peut  représenter  les  réponses  par  des  graphiques :

                              

 

Pour  que  ce  sondage  représente  bien  les  idées  de  tout  le  monde,  il  faut  choisir  les  groupes que  l’on  interroge.

C’est impossible  d’interroger  tout le monde.  Souvent  on  questionne  environ  1000  personnes.  Il  faut  que  ce  groupe  soit  représentatif  :  des  hommes et des  femmes,  des  gens  de  tous  âges,  de  différentes  professions,  des  chômeurs,  des  étudiants,  des  retraités,  des  personnes  qui  vivent à la ville  et  d’autres  qui  vivent à la  campagne,  etc…

A  l’approche  des  élections  présidentielles,  il  y  a  de  nombreux  sondages.

Ainsi,  on  peut  voir  que  parmi  les  11  candidats,   4  pourraient  arriver  au  deuxième  tour  des  élections  (le 7 mai).

Mais  les  sondages  ne  sont  pas  la  réalité,  car  on  ne  peut  pas  savoir  exactement  ce  que  pensent  les  gens  avant  les  résultats  du  premier tour,  le  23  avril.

 

Les  sondages  sont  critiqués :

  • ils  peuvent  se  tromper  :   ils  n’avaient  pas  prévu  l’élection  de  Donald Trump aux  USA,   (voir  article  >>> trump2  Donald  Trump,  président des USA   )                                                                   ni  le  Brexit  (voir  article  >>> brexit BREXIT )
  • ils  peuvent  influencer  les  votes.

Les  sondeurs  disent  :

Les sondages ne sont  pas  des pronostics,    seulement   une photographie de l’opinion.

 

 

 

 

Élire le président de la République / 2, le Grand Débat

Mardi  4 avril,  les  11  candidat-e-s  à  l’élection  présidentielle  étaient  réunis  pour  un  grand débat  à la  télévision.

Les cinq candidats  les mieux placés  dans les sondages avaient  déjà  fait  sur TF1  le 20 mars :

  • François Fillon,
  • Benoît Hamon,
  • Marine Le Pen,
  • Emmanuel Macron,
  • Jean-Luc Mélenchon

En France,  c’est  la première  fois  qu’était  organisé  un  débat  télévisé  avec  tous les candidats  à  l’élection présidentielle.

Plus  de 6 Millions  de  personnes  ont regardé  cette émission.

Les candidats  étaient interrogés  par  2  journalistes,   sur trois thèmes :

  • Comment créer des emplois ?
  • Comment protéger les Français ?
  • Comment  organiser  la société ?

Les  candidats devaient  parler  chacun  leur  tour  pendant  1 ou  2 minutes.  Ils  avaient  droit  à  17  mn  de  parole chacun  en tout.

C’était  une  longue soirée,  un  exercice difficile  pour ces  candidats.  L’émission  a duré  4  h.

 

  

 

Pendant  l’émission,  de  nombreux  téléspectateurs  ont  réagi  sur  Twitter   #LeGrandDébat

De  nombreux  journalistes  ont  commenté  l’émission  :

http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/direct-presidentielle-regardez-le-grand-debat-entre-les-11-candidats-sur-bfmtv-et-cnews_2129533.html

http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/grand-debat-de-la-presidentielle-on-a-evalue-chaque-candidat-05-04-2017-6824223.php

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/04/05/le-grand-debrief-du-grand-debat_1560584

http://www.europe1.fr/politique/cinq-questions-que-vous-vous-etes-peut-etre-posees-pendant-le-grand-debat-3221684

 

 

Croc Blanc, chapitre V – La piste des hommes, 3/

<<< chapitre V, 2 <<<

——————————————-

A la fin  de décembre,  Castor-Gris  partit en voyage  sur la glace  du fleuve  Mackenzie, accompagné  de son fils  Mit-Sah  et de sa femme  Klou Klouch.

Il conduisait  un traîneau conduit  par les plus gros chiens.

traineau3

Un second traîneau, plus petit,  était mené  par Mit-Sah  avec les jeunes chiens.

Ce traîneau  était  plutôt  un jouet mais le jeune indien   était très fier.   Il apprenait  ainsi à mener  les chiens.

Ce petit traîneau  transportait  quand même  cent kilos  de bagages  et de nourriture.

 

On attela  Croc Blanc  pour la première fois.  On lui passa  un gros collier  autour du cou relié  à une courroie  qui se croisait  sur sa poitrine  et sur son dos.   A cette courroie était attachée  une longue corde  qui servait à tirer le traîneau.

 

Six autres chiens  étaient attelés  avec lui . Ils avaient  neuf ou dix mois,  le louveteau avait  huit  mois.   Chaque bête tirait le traîneau  à l’aide d’une corde.  Les cordes étaient toutes de longueur différente.

Le traîneau  était en écorce de bouleau  et son avant  se relevait  pour ne pas s’enfoncer  dans la neige.

La différence de longueur  des cordes  empêchait  les chiens  de se battre entre eux.

Si un chien se retournait  pour mordre  celui qui le suivait , il recevait un coup de fouet  sur le nez.

Par contre,  si un chien  voulait attaquer  celui qui était devant lui,  il devait  courir  plus vite,  ainsi que le chien poursuivi  qui avait peur d’être mordu.   Ils tiraient  donc le traîneau plus fort   et tous les chiens  de l’attelage  accéléraient.

Mit-Sah  avait remarqué  que Liplip  était très méchant  avec Croc-Blanc.  Il avait  alors eu l’idée  de l’attacher  à la plus longue  corde  de l’attelage. traineau

Liplip marchait donc en tête.   Tout le groupe des chiens  avec le louveteau  put alors  le poursuivre.  Liplip dut courir  toute la journée  le plus vite possible  avec la crainte d’être mordu.   Quand il essayait  de se retourner  pour mordre ses poursuivants,   Mit-Sah  lui donnait  un coup de son fouet  long de cinq mètres.   Pour que les chiens aient encore plus  envie de l’attaquer,  il donnait à Liplip  les plus beaux morceaux  de viande,  ce qui rendait  les autres  jaloux et furieux.

chiens traineau

 

 

 

 

 

 

 

Grève en Guyanne

La Guyane est  une  région  française  située en  Amérique du Sud,  un  DOM  (Département d’Outre-Mer).   250 000 personnes  y  vivent.

guyane1

guyane2

C’est  une  très  grande  région,   peu  habitée,   avec   une  immense  forêt  tropicale.

Elle  se  situe  près  du  Brésil.

 

 

 

guyane3

C’est  en  Guyane,  à  Kourou,   que  se  situe  le  centre  spatial  qui  lance   les  fusées  européennes  (fusées  Ariane).

 

 

 

Depuis une semaine,   la Guyane   est   paralysée par des  blocages et,  depuis lundi,  par une grève générale.

Les Guyanais  réclament  des moyens   pour :

  • la lutte contre la délinquance,
  • la santé,
  • l’éducation
  • l’emploi…

Plusieurs  milliers   de  personnes  ont  manifesté   mardi  28  mars   à  Cayenne  et   à   Saint-Laurent-du-Maroni,  les deux  plus grandes villes  guyanaises.

guyane4

 

Les  habitants  en  ont  assez   des  problèmes  de  sécurité  et  des  crimes  :

La Guyane a le plus grand  nombre  de   meurtres   de France :   42   en 2016.

Il  y  a  beaucoup  de  délinquance  liée  au  trafic  de  drogue  et  à  la  recherche  de  l’or  dans  les  rivières.

Énormément  de  demandes  d’immigration  viennent  de   toute  l’Amérique  du  Sud,  et  d’Haïti.

Le  chômage  est  très  important  :  25 %.

Il  y  a des  problèmes  dans  les  hôpitaux  et  dans  les  centres  de santé,  qui  manquent  d’argent.    Les  cliniques  ont  fermé.

L’électricité  est  plus  chère  mais  il  y a de nombreuses  coupures,  et  des  difficultés  d’accès  à  Internet.

Il  manque  des  écoles  et  des  professeurs.   La  moitié  des  jeunes  n’ont  aucun  diplôme.   Il faudrait construire 5  collèges et  6 lycées.

Les  agriculteurs  sont  mécontents,

Beaucoup de Guyanais  vivent  dans des  logements  insalubres,  voire des bidonvilles,

GuyaneB

etc…

 

Ils  ont  l’impression  d’être  abandonnés  par le gouvernement français.

Depuis  une semaine,  des barrages  ont été mis en place  sur les routes ,  empêchant la circulation d’un grand nombre   de Guyanais.

Les habitants ont même monté  des barricades  pour se réunir  et  exprimer leur mécontentement.

Ils  disent  « Nou  gon  ké  sa »  :   « On  en a  assez »  en  créole,  la  langue  parlée  en Guyane.

 

Le  ministre  de  l’Intérieur,  Mr  Matthias Fekl  et  la  ministe   des Outre-mer   Mme   Bareigts sont  allés  en  Guyane  pour  discuter  avec  les  manifestants  et  essayer  de  trouver  des  solutions.

guyane ministres

Par exemple,  la création d’un Tribunal   et d’une   prison  à  Saint-Laurent du Maroni,  la deuxième ville.   Et  une aide de  20 millions d’euros   à l’hôpital  de  Cayenne.

 

 

 

 

11 candidat-e-s aux élections présidentielles.

La  France  aura  bientôt  un  nouveau  président.

Le  23  avril,  les  Français et  les  Françaises  majeur-es   iront  voter  pour  choisir  entre  les  11  candidat-e-s.

voir cet article  :  >>>   presidentielle2017     Élire le président de la République / 1

Ces  personnes  peuvent  se  présenter  car   elles  ont  obtenu  chacune  500  signatures  de  personnes  déjà  élues.

Ces  11  candidats,  9  hommes  et  2  femmes,   ont  des  idées  et  des  projets  pour  bien  faire  fonctionner  le  pays.  Ils  disent  qu’ils   veulent  améliorer  la  vie  des  gens.

Mais  leurs  méthodes  sont  différentes.  C’est  la  politique.  Il  y  a  des  idées   de  droite,   de  gauche,  du  centre,  de  l’écologie,….  C’est  difficile  mais  important  de  comprendre  pour  faire  son  choix.

De  plus, la  société  doit  faire  face  à  de  nombreux  problèmes  :   le  chômage,  la  pauvreté,   les  pollutions,   la  sécurité,   les  risques  d’attentats.

A  droite,  on  pense que  la  société  doit  laisser  les  individus   travailler,   entreprendre,   s’enrichir  librement.   Tant  pis  si  tout  le  monde  n’a pas  les  mêmes  chances.    La droite  est attachée   à la liberté et à la responsabilité.   Elle ne veut pas que l’État décide  de tout à la place   des citoyens.

A  l’extrême-droite   on   dit  qu’il  faut  des  règles sévères   et   que  l’on  doit  exclure  les  étrangers.

A  gauche  on  pense  que  la  société  doit  avoir  des  règles   de  partage   pour  réduire  les  inégalités.

Être de gauche,   c’est penser que les hommes   et les femmes   seront  plus   heureux   dans une société   où l’État    limite les injustices.   On  pense  que  si  on  partage  mieux  les  richesses,  tout  le  monde  ira  mieux.

L’écologie  ajoute  qu’il  faut  respecter  la  planète  et  la  nature,  on  ne  peut  pas  continuer  à  polluer.   Il  faut  faire  plus  attention  à  la  santé,  à  l’eau  potable,  au  climat,  aux  animaux  et  aux  plantes.

 

Les  candidats  de  droite   :

François  Asselineau,  59  ans,  ancien  inspecteur  des  finances,  Union populaire républicaine.

 

 

Nicolas  Dupont-Aignan, 56 ans,   Président de Debout la France.

 

François Fillon,  63 ans,  Ex-Premier ministre, député  de Paris,  Les  Républicains.

 

A  l’extrême-droite  :  Marine  Le  Pen, 48 ans,  Présidente du Front national,   eurodéputée.

 

Au  centre  :  

Emmanuel  Macron, 39 ans,  ex-ministre de l’Economie,  mouvement  En Marche.

 

 

Jean Lassalle,  61  ans,  député   des Pyrénées-Atlantiques, maire d’un village

 

 

Les  candidats  de  gauche  :

Nathalie  Arthaud,  47 ans , professeur d’économie et de gestion,  parti  Lutte ouvrière.

 

 

Jacques  Cheminade,  75  ans,  ancien  fonctionnaire.

 

 

Benoit  Hamon, 49 ans,  Ancien ministre de l’Education nationale, député,  parti  socialiste, allié  à   EELV.

 

Jean-Luc  Mélenchon,  65 ans, Ancien ministre,  ancien  sénateur,  eurodéputé,  France  Insoumise.

 

Philippe  Poutou,  50 ans, ouvrier,  Nouveau parti anticapitaliste (NPA).

 

 

http://www.midilibre.fr/2017/03/18/en-images-voici-11-les-candidats-a-l-election-presidentielle-2017,1480628.php