Les navires humanitaires

Les  navires  humanitaires   sont  des  bateaux   qui   vont   secourir   les  migrants  en  Méditerranée.

 

Pourquoi de plus en plus de migrants traversent-ils la Méditerranée ?

 

Il y a  eu  la guerre  en Syrie.  Des  millions  de  Syriens  ont  fui  leur  pays.   Ils  sont  d’abord  restés  au Liban,  en Jordanie  et en Turquie.

Mais  dans  ces  pays,   ils  n’ont pas  de  travail,  pas  de  lieu  où  s’installer  avec  leur  famille.  Alors  ils  espèrent  trouver  une  vie  meilleure  en  Europe.

– >>>>>  voir  article  >>> syrie3  Pourquoi les Syriens viennent en Europe ?

 

De  nombreuses  personnes  venant  d’Afrique  tentent  aussi  de  venir  en  Europe.

Ils  sont  très  pauvres,  ils  veulent  travailler  pour  nourrir  leur  famille.

Ils  viennent  du  Nigeria,  du  Mali,  de  Gambie,  de  Somalie,  du  Soudan,  etc….

Certains  fuient  des  combats,  ou  la  misère.

Ils  arrivent  en  Lybie  où   des  bandits  ont  organisé  des  trafics  d’êtres  humains.

On  enferme  et  on  frappe  les  gens,  on  les  oblige  à  payer  cher  (1000 ou  2000 €)   et  on  les  met  dans  des  vieux  bateaux  pour  traverser  la  Méditerranée.

Parfois,  ces  bateaux  coulent,  et  beaucoup  d’hommes,  femmes  et  enfants  se  sont  noyés  dans  la  mer  Méditerranée.

Parfois,  ils  sont  secourus  par  d’autres  bateaux.

 

Puis  ils  arrivent   sur  les  côtes  de  l’ Italie  et  ils    essaient  d’aller  en  France,  en  Allemagne,  en  Angleterre,  etc…   ils  cherchent  du  travail  et  un   logement.

 

Des  associations  (des  ONG)   ont   affrété   des navires   pour  aller  secourir  les  migrants  en  mer.

Par  exemple,

l’association  S.O.S  Méditerranée   avec  le  bateau  Aquarius,

 

 

ou  l’association   allemande  LifeLine,  avec  son  navire.

 

 

 

Mais  l’Italie  refuse  maintenant  que  les  bateaux   pleins  de  migrants  viennent  débarquer  dans  un  port  Italien.

Le  bateau  Aquarius,  avec  600  personnes  sauvées  en  mer,  a  été  obligé  d’aller  en  Espagne.

Le  bateau  LifeLine  a  dû  débarquer  à  Malte avec  230  personnes,  dont  4  bébés.

Il  y a  aussi  le  navire Open-Arms  de l’ONG  espagnole   Pro Activa.

Mais  ils  ne  peuvent  pas  sauver  tout  le  monde.  C’est  très  triste.

 

Si  les  frontières  étaient  ouvertes,   les  gens  pourraient  voyager  comme  ils  veulent,  il  n’y  aurait  pas  tous  ces  trafics  et  ses  morts.

Il  faudrait  arrêter  et  punir  les  trafiquants.

L’ ONU  dit  que  l’Europe  doit  mieux  accueillir  les  migrants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s