Croc-Blanc, chapitre VI – les ennemis , 2/

<<<< chapitre VI, 1/

———————-

Le  chien  Lip-Lip  étant  mort  de  faim,  Croc Blanc   devint   chef   d’attelage  pour  tirer  le  traineau.

Il courait  en  tête  . On lui donnait  alors  les meilleurs  morceaux de viande   mais   les autres chiens   le détestèrent.   Maintenant,  il devait  lui aussi  courir  le plus vite possible  en tirant  le traîneau  pour  ne pas être mordu.   Il  ne pouvait pas  se défendre  à cause du fouet  du  jeune  Indien  Mit-Sah.  Il devint l’ennemi  de tous les chiens.

chiens traineau

 

Le soir,  il les attaquait  pour se venger.  Les chiens  sentaient bien  qu’il était différent, plus sauvage,  et ils ne l’aimaient pas.  Ils voulaient  le tuer.  Ils l’attaquaient   à plusieurs. Mais  Croc Blanc  était  toujours  le plus fort.

Croc Blanc  allait avoir  cinq ans.   Son maître   l’emmena  faire  un autre voyage  à travers  les Montagnes Rocheuses.

Dès  qu’il rencontrait  un chien seul,   il se jetait  sur lui  et le tuait.   Il était  devenu un vrai champion  dans ces bagarres  contre les chiens.   La lutte  ne durait  jamais très longtemps.   Comme ses frères,  les loups sauvages,  il savait  se tenir  à l’écart de l’adversaire  et bondir  au bon moment.   Il n’était presque  jamais blessé.

 

Ils  arrivèrent  à  Fort  Yukon ,  en  Alaska,  durant  l’été  1898.  Des  milliers  de  personnes  qui  cherchaient  de  l’or  passaient  pas  là  et  s’arrêtaient  quelques  jours.

 

Castor-Gris  avait  apporté  dans  son  traineau  des  fourrures,  des  moufles,  des  mocassins.  Il  put  les  vendre  très  cher.

C’était  la  première  fois  que Croc-Blanc  vit  des hommes blancs.  Ils  étaient  peu  nombreux,  habitaient  des  maisons  en  bois.

Tous  les  2  ou 3  jours,  un  grand  bateau  apparaissait,  des  hommes  blancs  descendaient  pour  quelques  heures  puis  repartaient.

 

Ces  hommes  blancs  paraissaient  très  puissants,  et   leurs  chiens  étaient  étonnants :  des  petits,  des  grands,  des  animaux  à  pattes  courtes,  d’autres  à  longues  pattes.  Leurs  poils  étaient  parfois  si  court  qu’on  dirait  qu’ils  n’en  avaient  pas.

Ces  chiens  ne  savaient  pas  se battre.  Croc-Blanc  les méprisa  et il s’amusait  à les tuer.

bagarre

Quand  un chien  d’homme  blanc  arrivait,  en  voyant  le  loup,  il  aboyait  et se jetait  sur lui.  Croc-Blanc sautait  sur le côté,  faisait tomber  son adversaire  sur le dos  et  l’égorgeait.  Puis il filait  se cacher.  Les  autres  chiens  indiens  se jetaient  sur la victime.  Un jour,  un homme  blanc  en  colère  prit  son revolver  et  tua  6  chiens  indiens.

 

Croc-Blanc  comprit  que  les  armes à feu  étaient  très  puissantes.

———————-

>>>>>  chapitre VI, 3/

——————

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s