Jacqueline Sauvage, graciée par le Président de la République

Le  10 septembre  2012,  Jacqueline Sauvage  a  tué  son  mari,  Norbert Marot.

Elle  a  tiré  3  coups de fusil  dans  son dos.

Cet  homme  violent  frappait  et  violait  Jacqueline  et  ses  trois  filles  depuis  très  longtemps.

Après  le  meurtre,  Jacqueline Sauvage  est  arrêtée  et  hospitalisée.   Elle  apprend  alors  que  son  fils  Pascal  s’est  suicidé.

Pendant  le  procès,  des  témoins  décrivent  Norbert  comme  un  homme  brutal  et  violent.  Il  aurait  dit  qu’il  voulait  tuer  Jacqueline.   Il  maltraitait  ses  enfants,  il  faisait  peur  à  ses petits-enfants.

jsauvagep

Jacqueline Sauvage  a  été  condamnée  à  10 ans  de  prison.

Les  juges  ne  retiennent  pas  la  « légitime  défense »  car  elle  n’avait  jamais  porté  plainte  et  elle  a  tiré  dans  le  dos  de  Norbert.

Jacqueline Sauvage  a  fait  appel  :  il  y  a eu  un  deuxième  procès.  A  nouveau,  10  ans  de  prison  pour  les  mêmes  raisons.

Jacqueline Sauvage  va donc  en  prison,  à  67 ans.

Ses  filles,  ses  avocats,  les  associations  de  défense  des  femmes,  sont  scandalisés   par  ce  verdict.

Des  associations  féministes,  des  personnes  célèbres,  ont  réclamé  la  libération  de  Jacqueline Sauvage.

jsauvag

Finalement,  le  28  décembre  2016,  le  président  de la  République,  François  Hollande,  a  gracié  Jacqueline Sauvage.   Les  filles  de  Jacqueline Sauvage  le  lui  avait  demandé.

Elle  a  pu  sortir  de  prison.

Les  juges  ne  sont  pas  contents  car  ils  estiment  qu’ils  avaient  raison  de  condamner  Jacqueline Sauvage  :  on  n’a  pas  le  droit  de  tuer.

hollande

Mais  le  président  de la République  a  le  droit  d’accorder  une  « grâce  présidentielle »  quand  il  veut.

 

 

 

Jacqueline Sauvage  était devenue  le symbole  de la lutte  contre les violences  faites aux femmes.

Des  milliers  de  femmes  sont  battues  ou  violentées  tous  les  jours  par  leur  mari,   leur  copain,  ou  leur  compagnon.

Chaque  année,   130  femmes  meurent  tuées  par  leur  mari,   leur  copain,  ou  leur  compagnon.

Cette grâce présidentielle   montre   une meilleure reconnaissance   de la souffrance   des femmes battues.

 

 

violences-femmes-info-png-pagespeed-ce-ild1hacyas

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s