Novembre, Mois sans tabac

Et si on arrêtait  de  fumer  tous ensemble   ce 1er novembre ?

C’est le défi de santé  lancé à tous les fumeurs  en France.

Le premier « Moi(s) sans tabac »  propose  une  aide  pour  arrêter  de fumer.

tabac2

De  nombreux  fumeurs  aimeraient  arrêter  de  fumer.  C’est  difficile  car  quand  on  fume,  on  est  dépendant  du  tabac,  on  ressent  le besoin  de fumer.

Si  on  arrive  à se  motiver  pour  ne pas fumer  pendant  un  mois,  ce  sera plus facile  d’arrêter  ensuite.

Un  livret     gratuit  est   à retirer en pharmacie,  avec   des  explications , un agenda de 30 jours avec des conseils quotidiens,   un disque pour calculer ses économies, etc…
tabac3

Pourquoi  arrêter  ?

Le  tabac  tue  73 000  personnes  par  an.  Il  provoque  des  cancers,  des  maladies  des  poumons,  du cœur,  de  la gorge,  de l’estomac  …

De  plus,  fumer  coûte  très  cher,  quand  on arrête  de  fumer,  on fait  des économies !

 

tabac1

https://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr/

 

 

Bon courage  aux  fumeurs  et  fumeuses  qui  se  décident  à  essayer  d’arrêter  !

Les  premières  semaines  peuvent  être  très difficiles,  mais  après  on va  très  bien.

Quand  on ne  fume  plus,  on respire  mieux,  on  est  moins enrhumé,  on a plus  d’argent,  on  protège  sa  santé.

 

 

 

Des policiers en colère

Depuis  quelques  jours,  des  policiers  manifestent  dans  les  grandes  villes  de France.

Pourquoi ?

Pour  ces  manifestants,  beaucoup  de choses  ne  vont  pas dans la  police.

Il  n’y  a pas  assez  de voitures,  pas assez  d’armes,  ni  de  protections, pas  assez   d’ordinateurs…

Ils  pensent  qu’ils  ne sont  pas  assez  nombreux  pour  faire  respecter  la  loi.

Ils  trouvent  qu’ils  ne  sont  pas  assez respectés,  pas  bien payés.

Dans  une  cité  de  Viry-Chatillon  (près  de Paris),  des  policiers  ont  été  attaqués,  quatre  policiers  ont  été  gravement  blessés,  brulés  dans  leur  voiture, frappés.

 

policiers3Cette  attaque  a  attristé   toute  la  police  qui  est  très  en colère.

 

 

Mais  les  policiers  n’ont  pas  le droit  de  faire  grève   ni  de  manifester  avec  leurs  uniformes.

Le  gouvernement  demande  aux  policiers  de  respecter  la  loi,  ils  seront  reçus  par  le Président  de  la  République,  François  Hollande,  la semaine  prochaine.

le Premier ministre Manuel  Valls  a affirmé son « entier soutien » aux policiers.

Les syndicats de police ont été reçus mercredi par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, puis celui de la Justice, Jean-Jacques Urvoas.

policiers2

 

Bob Dylan

Bob  Dylan  est  un  chanteur,  guitariste,  poète   américain  très  célèbre.

Il  a  75  ans,  et  il vient  de recevoir  le  Prix  Nobel  de  littérature.

bobdylan2  photo http://bibliobs.nouvelobs.com

C’est  une  récompense  donnée  en Suède,  chaque  année,  à  un écrivain  reconnu  pour  son  œuvre.

En  2014,  c’est  Patrick  Modiano,  un écrivain  Français,  qui a reçu  ce prix.

L’année  dernière  en 2015,  c’était   Svetlana  Aleksievitch,  une journaliste  de  Biélorussie.

nobel

 

Bob  Dylan  est  un chanteur  très  connu  depuis  les  années  1960.   Il a écrit  de  très  belles  chansons  folk,  blues,  ou rock.  Il a  influencé  de  nombreux  artistes.

Ces  textes  sont  engagés  et  poétiques.  Il  écrit  souvent  sur  les  problèmes  sociaux  des  Américains.

par  exemple  :

‘Masters Of War’ – 1963

« Vous qui fabriquez ces grosses bombes

Qui vous cachez derrière des murs

Vous abritez derrière des bureaux

Je veux que vous sachiez

Que je vois au travers de vos masques »

 

Chansons très  célèbres

 

Quand  il était  jeune :

 

Une  de  mes  préférées :

traduction :

« Combien de routes un homme doit-il parcourir
Avant que vous ne l’appeliez un homme?
Oui, et combien de mers une colombe doit-elle traverser
Avant de s’endormir sur le sable?
Oui, et combien de fois doivent voler les boulets de canons
Avant d’être interdits pour toujours?
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
La réponse est soufflée dans le vent. »

 

Croc Blanc, chapitre IV – Croc Blanc rencontre les hommes, 1/

<< CHAPITRE  III  <<<

————————————

Le louveteau  avait quitté  la caverne.  Il avait  chassé  toute la nuit.  Il se sentait  tout joyeux.  En  trottinant,  il descendit au bord  de la rivière  pour boire.

Soudain  il aperçut, et  en même temps,  sentit  des  hommes.  Il  n’avait  jamais vu  d’êtres humains.  Ce fut  sa première  rencontre.

louveto4

Les  cinq  hommes ne bougèrent pas  quand ils le virent.  Aucun cri  ne sortit  de leur bouche,  ils ne  bondirent pas  sur  leurs pattes.  Ils le regardaient,  immobiles,  ils n’avaient  pas peur.  C’était  des  Indiens.

Le louveteau  resta aussi là  sans bouger.  Il était  très  étonné.  Il sentait que  ces  êtres étaient  beaucoup  plus puissants  que le faucon  ou le lynx.  Il se sentait  très faible,  malgré  ses muscles  et ses crocs blancs.

Le  louveteau n’avait jamais  vu  l’homme et  pourtant  il le reconnut.  Il sentait  qu’il était plus fort  que  tous les ennemis  du  Grand Nord.  Il  s’aplatit  contre  le sol.

Un  homme se leva  et se dirigea  vers  le petit loup.  Il  s’arrêta  près de lui.  Le  louveteau  s’aplatit  encore plus  en signe  d’obéissance,  au lieu de fuir,  comme  le ferait  un loup adulte.

Il entendit  une  voix dire  en  riant  :

« Regardez  les  beaux  crocs blancs  !  »

Il entendit  les  hommes  rire.  Une  main  s’abaissa  vers  lui.  Il ne savait  pas  s’il  devait  mordre  ou se laisser  caresser.  Finalement  il  mordit  la main  quand  elle fut  tout près.  Alors  il reçut  un violent  coup de poing  sur le museau  et  il  hurla  de douleur.

Il comprit  que cet adversaire  était  beaucoup plus fort  que lui  et  se traîna  à ses pieds.   Puis  il  s’assit et le regarda  comme  pour demander  pardon.  Mais  l’Indien  était furieux  d’avoir  été mordu,  il continua  de le frapper.  Le louveteau  gémit,  les  autres  Indiens  s’approchaient  et se moquaient  de lui.

Soudain,  les hommes  dressèrent  l’oreille.  Le  petit loup  sentit  et  entendit  sa mère  arriver.  La louve  avait  entendu  ses  cris  et arrivait  en  bondissant  et en grondant.

Elle  sauta  au  milieu des hommes  effrayés.  Elle  se  précipita  vers son fils  et se mit  à  grogner  férocement.

Un  homme  cria  « Kiche  ! »

A  cette  voix,  le  louve  s’immobilisa.

« Kiche  ! »

Le louveteau  vit  avec étonnement   sa  mère  mettre son museau  dans la poussière  et s’aplatir  sur le sol.  Elle  agitait  la queue en signe  d’obéissance !   Le louveteau  comprit que  l’homme  était vraiment  le plus fort  des  animaux du Grand  Nord.

 

 

2/

L’Indien  qui avait crié  « Kiche »   approcha et  posa la main   sur la tête de la louve.

Les autres Indiens aussi la caressaient.     Les cinq hommes étaient très contents et leurs bouche faisaient beaucoup de bruit.     Le louveteau se décida à venir se coucher près de sa mère.

« Je la reconnais, disait l’Indien, c’est Kiche.  Son père  était un loup  et sa mère une chienne.

–  Elle  s’est  échappée  l’année  dernière !

– Tu as raison Castor-Gris. Elle est allée vivre avec les loups. »

louve1

L’Indien  qui  s’appelait  Castor-Gris toucha le louveteau.

crocs« Celui-là sera mon chien,  je l’appellerai   Croc Blanc. »

Les hommes continuèrent  à parler  pendant un moment.  Le louveteau  qui venait de recevoir un nom, restait tranquille.   Puis Castor-Gris attacha sa mère à un arbre.

Un autre Indien  s’approcha de lui,  le coucha sur le dos et se mit à lui frotter le ventre.  Croc Blanc  commença à grogner mais il trouvait ces caresses très agréables. Alors il cessa de gronder.

Croc Blanc entendit  des bruits bizarres.

Toute la tribu indienne arrivait. Il y avait beaucoup d’hommes,  de femmes  et d’enfants, quarante personnes,  portant toutes des bagages,  provisions et outils.

Il y avait aussi  beaucoup de chiens  qui portaient  des sacs attachés  sur leur dos. Croc Blanc n’avait  jamais vu de chiens.  Il comprit qu’ils lui ressemblaient beaucoup avec   quelque chose de différent.

Mais les chiens se jetèrent  sur le louveteau et sa mère.   Les hommes se précipitèrent sur les chiens et leur donnèrent des coups de bâton.  Le louveteau comprit que les hommes le défendait.   Mais il était triste : il ne comprenait pas pourquoi ses frères les chiens l’avaient attaqué.   Il était aussi triste de voir sa mère attachée.

Le lendemain, la tribu d’Indiens repartit.

Castor-Gris attacha  le louveteau avec sa mère   et ils marchèrent avec les hommes.

Ils avancèrent  toute la journée.   Le soir, ils s’arrêtèrent  au bord du fleuve Mackenzie.

Il y avait déjà des pirogues  et du poisson qui séchait.  Les Indiens  installaient leur campement.   Ils plantèrent des perches et les recouvrirent de peaux et de tissus pour former les tentes.   Croc Blanc regardait avec admiration.  Puis il vit  que les femmes et les enfants entraient et sortaient des tentes,  et que les chiens  essayaient d’y entrer mais qu’on les chassait par des cris ou des pierres.    Il rampa lui aussi vers une tente.

indiens

Il se trouva  nez à nez  avec un jeune chien.  Celui-ci  était un peu plus grand  que le louveteau  et il commença à montrer les crocs.    Il s’appelait Liplip.

Croc Blanc  aurait voulu  être son ami.   Mais Liplip lui montrait  qu’il voulait  se battre. Alors Croc Blanc  se mit en colère  et grogna.  Les deux adversaires  se regardèrent  et tournèrent en rond  l’un autour de l’autre.   Les poils dressés sur leur dos, ils grondaient férocement.   Croc Blanc  avait un peu   l’impression de jouer.

Mais soudain  Liplip  lui sauta dessus, rapide et méchant  comme la foudre.  Il le mordit à l’épaule.  Le louveteau  poussa un cri de surprise  et de douleur.  Puis il enfonça de toutes ses forces  ses crocs dans la poitrine  de Liplip.   Mais celui-ci  lui donna  de violents  coups de dents  sur le dos.   Finalement, Croc Blanc courra se réfugier près de sa mère.

Ce fut le premier combat avec Liplip,  ce ne serait pas le dernier.   Chaque fois qu’ils se rencontraient, ils se battaient sauvagement.

bagarre

Pourtant le louveteau  était chaque jour  plus curieux  de ce monde étrange  qui l’entourait.   Un jour,  il s’approcha  de Castor-Gris  qui était en train  de fabriquer un arc.  Castor-Gris  siffla avec sa bouche  pour lui dire  de s’approcher  encore plus.

Croc Blanc avança si près  qu’il le toucha  de son museau.

Pour la première fois, il n’eut pas peur de l’homme.

sioux_1

 

Notre-Dame-des-Landes #NDDL

C’est  une  commune  près  de Nantes,  avec  un   projet  d’aéroport  depuis  40 ans.

Département  Loire-Atlantique  ( 44 )

nddl1

En  2008,  l’Etat  décide  de  construire  cet  aéroport,  malgré  l’opposition  d’ élus,  de  citoyens,  d’agriculteurs,  des  associations de  défense  de l’environnement.

Les  opposants  ne  veulent  pas  qu’un  nouvel  aéroport  soit  construit  sur  une  zone  agricole  humide.   Cet  aéroport  couterait  très  cher  et  serait  inutile,  il y a déjà  un grand aéroport  à Nantes.

nddl3

De  plus,  pour  lutter contre  le  réchauffement  climatique  et  la pollution,  il  vaut  mieux réduire  les  transports  aériens.

Une association  d’opposants  est créée  :  ACIPA  , voir  https://www.acipa-ndl.fr/

soutenue par  des  partis  politiques  :  EELV,  Modem,  Parti  de  Gauche.

Depuis  2009,   des  personnes  sont  venues  habiter  sur  la  zone  du  projet.  Ils  l’ont  appelée   Zone  A  Défendre  ( ZAD ).   Ces  habitants  sont  des  « Zadistes ».

Malgré  ces  oppositions,  et toutes  les  manifestations,  le  gouvernement  veut  le construire.

Après  un  referendum  dans  le  département  (55 %  pour l’aéroport)   l’État  a  annoncé  l’évacuation  des  lieux  et  le  début  des  travaux.

Samedi  8 octobre,  une  grande  manifestation  a  lieu,  avec  40 000  personnes  venues  dire  « NON »  à  cet  aéroport.

nddl

 

 

10/10, la journée des DYS

Depuis  2007,  le  10  octobre  c’est  « la  journée  des Dys » :

une  journée  pour parler  des  Troubles Dys :

dyslexie_resumedyslexies,  dysorthographies,  dysgraphies

 

dyscalculiedysphasies,   dyspraxies,  dyscalculies

 

 

Cette année,  en  2016,  c’est  la  10 °  journée  des Dys.

jddys    cliquer pour infos

 

Pendant toute  la semaine  du  8 au 15  octobre,  des  événements  sont  organisés dans  toute  la  France.

 

Cette  journée  a  été  créée  par  la  Fédération Française des DYS,  pour  faire  connaître à  tous  les Troubles Dys.

En France,  environ  4  millions  (4 000 000)  de  personnes  ont  un  ou  plusieurs  « dys ».   Ce sont  des  troubles  neurologiques  (dans  les cellules  du  cerveau).

Cela  provoque  des  problèmes   d’apprentissage et  d’importantes  difficultés  scolaires  et  professionnelles.

Depuis  2005,  la  loi  dit  que cela  peut  constituer  un   handicap.

 

Pendant  cette  semaine,  des  parents,  des  professionnels,  des  bénévoles,  des  élèves,  des  étudiants,  etc…  vont  se  réunir  pour réfléchir ensemble:

  • comment  mieux  soigner  les  enfants  et les  adultes ?
  • comment adapter  les  enseignements ?
  • comment  améliorer  l’emploi des personnes Dys ?
  • etc…

 

L’auteure  de ce blog  visitera  les  événements  prévus  à  Toulouse :

  • samedi  8  octobre,  à  la  médiathèque Cabanis,  entre 14h et 16h
  • mercredi  12  octobre,  salon du  livre  accessible  pour les Dys,  à  la  salle  des Fêtes de  Ramonville :

jddys

jddys2

 

  • samedi 15 octobre 2016 :  intervention   lors  de  la journée nationale  des  dys  à  Paris

http://journee-des-dys.info/wp-content/uploads/2016/07/journee_des_dys_15_octobre_2016.pdf

 

logopdyspour  présenter  la  Plateforme-Dys  Midi-Pyrénées

twitter  @Plateforme_Dys

 

 

 

 

Octobre Rose, la lutte contre le cancer du sein

Chaque  année    en  octobre,  depuis  23  ans,   des  actions  sont  organisées  pour  parler  du  cancer  du  sein.

C’est  une  maladie  grave,  le  cancer  le  plus  fréquent  pour  les  femmes.

Si  on  le  découvre  vite,  on  peut  le  soigner.

Un  cancer  c’est  une  tumeur,  dans  le  sein  une  petite  boule  se  forme  et  se  développe.  Si  on  ne  fait  rien,  la  tumeur  détruit  le  sein  et  le  cancer  peut  se  développer  dans  d’autres  parties  du corps.

Il  faut  donc  surveiller  ses  seins,   en  regardant  les  mamelons  et  en  les  palpant.

octobre-rose1

Si  le  mamelon  change  ou  si  on  sent  une  petite  boule  dans  le sein,  il  faut  en  parler  au  médecin.

Si  on  a  une  boule  dans  le  sein,  souvent  ce  n’est  pas  un  cancer,  mais  il y  a  un  risque,  il  faut  donc  en  parler.

 

octobre-rose4On  peut  faire  une radio  des  seins,  c’est  la  mammographie.

Le  plus  souvent,  le  cancer  concerne  les  femmes  de  plus  de  50  ans,  mais  aussi  parfois  les  plus  jeunes.

Il  faut  se  surveiller  particulièrement  si  sa  mère  ou  sa  sœur  a  eu  un  cancer.

 

De  nombreux  cancers  du  sein  sont  guéris,  et  surtout  si  on  l’a  détecté  rapidement.

 

octobre-rose2Pour  en  parler,  des  manifestations  sont  organisées.  Par  exemple  à   Lille  :  une  course,  le Challenge du ruban rose pour la lutte contre le cancer du sein.

 

Le  26  septembre,  la  Tour  Eiffel a  été  éclairée  en  rose.octobre-rose3

 

 

 

 

https://www.cancerdusein.org/octobre-rose/octobre-rose

http://www.cancerdusein.org/images/PDF/brochure/Brochure_LesCancersduSein_2016%20Bd.pdf